vendredi 21 mai 2010

Venise dans tous mes états... Episode N° 10

















Tableaux de mes expositions…

Cima di Conegliano (1459/1460 - 1517/1518) Peintre de la Renaissance, installé à Venise, L'adoration des bergers

A peine arrivée à Venise, j’organise mes visites, jour après jour, et bien sûr mes visites indispensables, mes incontournables, mes coups de cœur annuels, ponctueront mon séjour. Je les appelle les cinq doigts de ma main, cinq œuvres que j’aime particulièrement, mon petit chemin de Compostelle sans coquille Saint Jacques, sans arbre, sans chemin de grande randonnée, juste à côté de chez moi, de l'autre côté du pont.

Avant de traverser le pont, déjà la vue est grandiose, l'église s'impose d'emblée, tout ce qui est à voir, c'est elle ! Sa construction fut entamée au 13e siècle, achevée au 14e, elle s’appelle I Carmini (Santa Maria dei Carmini). Il y avait un couvent qui est aujourd’hui occupé par une école d’art.

Vous pensez bien que matin et soir je profite d’elle, je la regarde sous toutes ses coutures, avec le même enthousiasme. Sa grande façade en briques, toute lisse, un fronton tri lobé, typiquement vénitien, est d’une très grande sobriété, briques et marbre font merveille (façade refaite au début 16e siècle dans le style Renaissance). Cette entrée grandiose domine une petite place tranquille, où passent les gens qui viennent du grand campo Santa Margherita et qui regagnent la gare, ou vice et versa. Le petit pont qui fait face à l'église est souvent le lieu de haltes et dépliages de cartes, pour prendre ses repères.

le soir, au soleil couchant, la façade est dorée, absolument extraordinaire de douceur et de beauté. Il faudrait faire aussi une photo par jour...(Comme Monet, devant la cathédrale de Rouen)
















Quand on entre à l’intérieur, c’est un choc, deux rangées de colonnes élancées, habillées de rouge (tissu damassé) à couper le souffle... La lumière, les boiseries, les sculptures sur bois doré, les tableaux sont remarquables, la première fois que je suis rentrée dans cette église, j’ai eu les larmes aux yeux, tellement l’impression fut forte. . Alors, tous les jours, je la traverse avec bonheur, et souvent même plusieurs fois par jour, je regarde un tableau, en entrant sur ma droite, de Cima de Conegliano (peintre du 16e siècle) L’adoration des bergers, et le charme opère immédiatement, un vénitien de mes amis, m'a dit : "C'est le plus beau." Il y a toute une série de ses oeuvres au Musée Academia de Venise, également tous plus beaux les uns que les autres..

L'adoration des bergers, mérite mon admiration journalière, je n'ai jamais assez de mémoire pour tout retenir, ce qui est magnifique car je peux ainsi y revenir sans cesse, avec cette fraîcheur intacte que donne le désir et l'oubli.






















Les personnages au premiers plan, les Saints, la Vierge, Joseph et l'enfant Jésus, les bergers à genoux, baignent dans une nature qui explose de beauté. L'horizon nous plonge dans une lumière et un paysage somptueux, la gamme chromatique, légère et douce me touche. Le bel ange Raphaël et le petit Tobi sur la droite ont la grâce de la belle légende qui s'y rapporte. Toutes les oeuvres de Cima sont d'une très grande poésie.

Dans ce quartier, il y a aussi une église toute blanche, que j'adore qui est consacrée à cet ange et Tobi, une autre merveille !

Regardez !

8 commentaires:

norma c a dit…

Lorsqu'on aime un tableau, c'est vrai qu'on y trouve quelque chose de nouveau à chaque regard, avec une émotion nouvelle, un peu différente...

Danielle a dit…

C'est vrai, chaque détail compte, il faut beaucoup regarder, avec bonheur !

Merci Norma.

AnnaLivia a dit…

Votre prochaine promenade nous amènera-t-elle à l'Anzolo Rafael? J'adore cette église! Et le quartier en général...
Bonne soirée Danielle!

Danielle a dit…

Non AnnaLivia pas la prochaine promenade, mais j'aime comme vous le quartier, l'église de l'ange Raphaël est totalement subtile, peinture de Guardi, bois dorés sculptés (les chandeliers de l'autel) il n'y a pas un détail qui ne réjouisse l'oeil...

Merci d'être passée... par-là à bientôt.

VenetiaMicio a dit…

Mes deux jardins se trouvent en face de l'Eglise dei Carmini...
Les enfants aiment le Dorsoduro et c'est pour cela que malgré les averses, nous avons quand même pousuivi notre balade vers l'Anzolo Rafaele car comme AnnaLivia, j'aime cet endroit....
bonne journée
Danielle

Danielle a dit…

Quelle chance, deux jardins !!!

Oui, j'adore ce quartier, je m'y promène souvent...

J'ai hâte de m'y retrouver à nouveau...

Bonne journée Danielle.

Miss Lemon a dit…

Moi aussi il m'arrive d'aller dans un musée pour revoir une oeuvre que j'aime particulièrement, c'est comme une retrouvaille et une relecture.
Un détail apparait et l'émotion persiste.
Merci de votre enthousiasme !

Danielle a dit…

C'est vrai, à chaque fois, c'est une nouvelle vision... et du bonheur !

A bientôt Miss...