dimanche 21 février 2010

Les petites et grandes loges de l'Indre...















Dans les campagnes de l'Indre, j'ai découvert ces petites maisons, abandonnées, noyées dans les herbes, les arbres et les racines...en plein champs.

Personne n'a osé les détruire, derniers vestiges d'une culture viticole qui n'existe plus...Du temps des petites exploitations, très nombreuses, chaque ferme avait son arpent de vigne qui était cultivé pour la consommation annuelle du paysan, ces vignes donnaient des piquettes (aux dires des anciens) Les petites loges servaient au rangement du matériel, nécessaire au travail de la vigne.

Posées là, comme des petits cailloux des chemins, ces petites constructions témoignent d'une organisation agricole qui permettait aux agriculteurs d'avoir une vie quasiment autarcique.

Les grandes loges, construites en pierre, abritaient le cheval, ou le boeuf, et leur maître, quand il faisait trop chaud, où quand il faisait trop froid, on y entreposait aussi le matériel utile aux travaux des champs, on y trouve presque toujours une cheminée......

Bien sûr, j'ai parcouru les chemins avec mon vélo, avec bonheur, aiguisé mon regard pour les apercevoir, nichées dans la végétations, comme des sculptures végétales et minérales...d'une beauté époustouflante et silencieuse.




















































































3 commentaires:

JMV a dit…

Vos photos sont magnifiques Danielle, vous ne pouvez pas imaginer à quel point ça me donne envie d'aller à la campagne folâtrer dans l'herbe!!!

Anonyme a dit…

Une très agréable découverte grâce à vos photos. Ces "loges" restaurées seraient idéales pour paresser au coeur de l'été, lire, écrire...
Anne

Danielle a dit…

Anne, les grandes loges, oui, on pourrait s'y installer, mais les petites, juste pour le chat...ces petites maisons jalonnent le paysages...