lundi 29 août 2011

Venise 2011... Une visite à Torcello.


La cathédrale de Torcello (derrière) et Santa Fosca

Chaque année, c'est comme un rituel, il faut que j'aille à Torcello, pour voir la belle des belles cathédrale Santa Maria Assunta

Cette année, j'avais encore dans les yeux les mosaïques de Ravenne que je venais de voir, si fraîches, si colorées, si précieuses, si élégantes, si subtiles... J'avais fait le tour de la ville, en comptant sur l'émerveillement, la surprise, la beauté, l'envoûtement... Ravenne, c'est bien plus que cela ! J'y reviendrai...



Le pavement de briques et le pont Diavolo


Le petit canal qui se perd dans les herbes

Pour arriver à Torcello, il faut longer la Fondamenta et son très beau petit canal, la promenade a été restaurée il y a quelques années, les briques mises en chevrons, sur leur tranche, tapissent le sol et donnent une belle idée du pavement moyenâgeux, j'admire en passant le beau pont du Diable (restauré en 2009) sans parapet, comme à l'origine, dans sa grande simplicité, un passage obligé, épuré, comme l'étaient autrefois tous les ponts de Venise. Je respire les odeurs des herbes des jardins, des espaces laissés entièrement libres à la végétation, en friche... Presque plus personne n'habite l'île, quelques restaurants bien à l'ombre accueillent quelques clients, des noces... Un accordéoniste qui espère remplir sa sébile, sous un acacia, sature l'air de sa musique... Comme j’aurais préféré le silence...


Les marbres de Torcello : au sol, les ambons...

Je revenais de la visite, j'avais pris tout mon temps dans la cathédrale, j'avais révisé chaque détail avec l'audioguide, histoire de me rafraîchir la mémoire, de ne rien oublier. J'ai dû faire vite, seulement pour les photos, interdites, mon ami italien m'avait dit, dépêchez-vous, sans flash...


Photo de la crypte prise il y a quelques années

Cette année, la visite de la petite crypte, derrière le choeur, et de celle sur le côté ouest, faisait partie d'un circuit insolite (!) qui avait permis d'augmenter les prix d'entrée... Pourquoi pas...


La Vierge et l'enfant dans l'or


Le Jugement dernier dans l'or et le feu

À Torcello, on est transporté par la beauté du lieu, sa simplicité, sa clarté éblouissante, ses somptueuses mosaïques, la Vierge à l'enfant noyée dans l'or patiné par les siècles et le fabuleux Jugement Dernier que l'on peut lire comme une bande dessinée... Une fois par an, je ne me rassasie jamais de sa lecture...

Torcello comptait 10000 habitants et une dizaine d'églises au Xe siècle, aujourd'hui, il reste peut-être peut-être 20 habitants, tout au plus. Seule la très belle cathédrale (reconstruite au XIe siècle) et l'église Santa Fosca (entre les XI et XIIe siècles) juste à côté, attirent sans cesse du monde vers leurs coupoles... Au XIVe siècle, l'évêque déménage à Murano, Torcello devient une simple paroisse... On utilise en masse les matériaux de ses bâtiments pour le développement de Venise... Torcello, c'est la fin, et c'est le commencement de Venise...


Le mariage attendu à S. Fosca

De nombreux mariages se célèbrent dans la petite église de S Fosca, j'en ai vu des robes blanches à traîne, sans traîne, des soies, des mousselines légères pour les dames, des costumes sombres pour les messieurs, j'ai toujours été charmée par l'élégance, le goût raffiné et l'originalité des noces par ici...


L'ange Gabriel de l'Annonciation

Je revenais donc de mes éblouissements, après avoir (re)jeté un coup d'oeil sur le musée : je suis restée un bon moment devant l'Annonciation dite de l'atelier de Véronèse, qui provient des portillons de l'orgue d'une église détruite depuis longtemps.

Le retour, je le fais toujours à pas comptés, j'avais laissé devant moi, loin devant, les touristes de ma fournée, les mariés étaient en plein mariage, les cigales chantaient sur les arbres, invisibles, les restaurants attendaient le client, et voilà qu'un autre tour de bateau amène un nouveau contingent de visiteurs... Rires, bavardages bruyants, ça doit être le lieu qui inspire cela, la procession s'entend de loin, ils avancent joyeusement sous le soleil, à ma rencontre.


J'ai pris mes cliques et mes claques...

Avant de repartir, je me suis dit, prenons une belle photo du pont Diavolo, la lumière est parfaite, beaux reflets, douceur de la fin de journée, quel beau souvenir... Hélas, je n'ai jamais pu prendre la photo que je voulais, il y avait toujours quelqu'un qui stationnait dessus, là, pour manger une banane, ici, pour discuter le coup, prendre des photos souvenir (comme moi) : attends, attends j'arrive, je veux être sur cette photo ! Et voilà que le petit ballet des photographes s'organise, ce qui fait que j'ai pris mes cliques et mes claques et que je suis partie... J'ai pris le pont de dos, très vite, je n'ai pas eu le joli reflet que j'espérais, la photo d'art, ça sera pour l'année prochaine... De toute façon, un séjour à Venise, je ne peux même pas l'imaginer sans Torcello.

Les touristes que j'avais croisés, qui partaient vers la cathédrale, revenaient déjà sur leur pas, à croire qu'ils n'avaient rien visité du tout, ça n'était pas possible de faire si vite, j'en étais seulement au pont et les voilà déjà de retour, tout joyeux de reprendre le bateau... Ils m'ont embarrassé la vie sur le pont, et que je te pousse, et que je te redescend, comme un essaim d'abeilles ils butinait l'histoire, la belle atmosphère dorée et le paysage perdaient peu à peu de leur sens... Qu'avaient-ils pu voir en si peu de temps ?

Plus de regret pour prendre le bateau, j'avais seulement en tête les fleurs délicates sous les pieds des prophètes, les bleus du ciel paradisiaque, les fleurs, les arabesques, et l'or de la  la cathédrale...

À l'année prochaine... La vie passe comme un éclair...


Torcello, à l'année prochaine...

13 commentaires:

Album vénitien a dit…

J'ai visité Torcello pour la première fois ( et la dernière jusqu'à présent) il y a 10 ans.Le pont avait besoin d'une réfection et le chemin qui longe le rio avait encore une allure rustique.J'ai trouvé tout cela très beau et j'en ai gardé une forte et émouvante impression.Nous étions dix tout au plus à visiter le lieu: silence et sérénité.Nous étions deux à attendre le bateau pour le retour, seules face à la lagune.Le bateau est arrivé, glissant presque sans bruit sur l'eau..quel souvenir!depuis, chaque fois, je manque de temps pour y retourner, il faudra mettre cette visite au programme en avril 2012.
PS. Je comprends ta réaction devant cette horde de touristes dont on se demande ce qu'ils voient vraiment...et sont-ils vraiment intéressés...j'en doute..
Danielle

norma c a dit…

Mon île préférée, peut-être même mon endroit préféré au monde ...

Françoise a dit…

Honte à moi, Torcello, je n'y suis allée qu'une seule fois et...il y a fort longtemps.
A remédier impérativement lors du prochain séjour.
Amitiés.

Danielle a dit…

Danielle, depuis 10 ans il en a coulé de l'eau sous les ponts de Venise, le temps de faire venir beaucoup de touristes, et ce n'est pas fini...

En avril 2012 tu me diras si le silence est revenue, d'accord ?

Je t'embrasse fort;

Danielle a dit…

Norma, c'est vrai, ton endroit préféré... Comme c'est émouvant, en choisissant bien son heure encore aujourd'hui, on peut y arriver après le monde...

Bises du soir à toi.

Danielle a dit…

Mais pas du Françoise, pas de honte du tout... Quel plaisir la prochaine fois, il faut arriver très tôt le matin ou venir tard le soir, juste avant la fermeture de la cathédrale...

Très grosses bises du soir. merci d'être passée avec des mots.

Georg-Friedrich a dit…

Moi aussi, c'est un de mes endroits préférés à Venise... et en Italie. Avec Sant'Apollinare in Classe à Ravenne... Ce sont deux lieux prodigieusement beaux et tes photos rendent justice à la plus éloignée des îles vénitiennes. A quand maintenant le petit reportage sur Ravenne?

Danielle a dit…

C'est vrai GF tout le monde tombe sous le charme de cette île et de ses trésors.

Quel plaisir, en descendant du bateau, de se sentir un peu seule, pour marcher à sa découverte.

Oui, Ravenne m'a aussi donné un choc, j'en parlerais bientôt.

Grosses bises à toi.

Enitram a dit…

Mi piace molto Torcello !
Grazie !
Bonne journée!

Danielle a dit…

Mille grazie cara Enitram, buona giornata !

Bacio !!!

Michelaise a dit…

En effet pas de séjour à Venise sans Torcello... et chaque fois, va savoir pourquoi on y passe quasiment la journée !

Anonyme a dit…

Endroit divin, d'été comme l'hiver.
M.17

Danielle a dit…

Je n'ai jamais pratiqué l'hiver, mais j'imagine très bien le bonheur...

Merci M17