mardi 7 décembre 2010

Pour ne pas perdre les mots de tous les jours...

Vous le savez maintenant, je suis une collectionneuse...

Je garde les mots de tous les jours comme des pierres précieuses. Pas facile à garder, je me donne beaucoup de mal, car ils sont tellement fragiles, sitôt dits, sitôt envolés...

Alors je note dans ma tête ceux de l'ascenseur, du palier, du trottoir, du supermarché, du marché... Et bien d'autres lieux où les mots se distribuent...

L'autre jour, je rencontre une voisine, celle qui parle beaucoup beaucoup, elle est comme ça... Et ne pleure jamais, même quand elle est triste. Ce jour-là c'était très grave, elle avait perdu sa maman, elle tournait et virait pour tout absorber, le chagrin, les souvenirs et tout ce qu'on doit faire pour préparer les obsèques...

Au milieu d'une phrase, j'ai vu ses yeux devenir tout rouges, ses paroles tremblaient un peu, oui, ça me rappelle la mort de mon frère,et nous nous sommes embrassées pour nous rapprocher, nous aider, sans beaucoup de mots, juste une étreinte.

Sur le trottoir, la belle Alice, ma voisine de 96 ans, revenait bredouille de ses courses pour Noël : ben, Alice comment ça se fait, vous n'avez rien trouvé ? Si, j'ai trouvé, mais nous n'avons rien acheté... Ah bon ? Mais oui, tout est beaucoup trop cher, vous vouliez acheter quoi, Alice ? Des vêtements, que voulez-vous acheter à Noël, mais ce n'est pas possible, nous sommes nombreux dans la famille, des habits, ça n'est plus possible, à la mode, beaucoup trop chers. Aïe ! Alice, il faut réfléchir à nouveau, ne pas désespérer, vous allez trouver un cran en-dessous. Alice, il fait froid vous devriez rentrer pour ne pas prendre froid... Son beau sourire et ses yeux bleus sont partis se mettre au chaud...

Dans l'ascenseur, j'ai fait le coup de la météo à un jeune homme que je ne connaissais pas, illico il me dit : quel temps, un coup la pluie, un coup le soleil, un coup le froid, mais ça va changer, je vous le dis, de toute façon il n'y a plus de saisons... Donc c'est vrai, dans l'ascenseur il n'y a plus de saisons !

Dans le hall de l'immeuble, je rencontre une indigestion, comment, comment, vous êtes malade ? Oui, figurez-vous, Danielle, qu'hier soir j'ai mangé des tas de trucs qu'il ne fallait pas, et beaucoup, je suis gourmande, j'ai souri, la belle était repentante, un jour en moins à profiter du soleil, allez ouste, au lit...

Au téléphone, j'entends la voix amie qui me dit : prends bien soin de toi.

Au marché, c'est plutôt la politique qui ne dit pas son dernier mot, tout le monde dit le contraire de son voisin, ça fait un chahut... Demain on rase gratis, pourvu qu'on ne souffre pas de trop, la vie passe comme un éclair.

Dans le métro, je n'ai rien entendu qui me soit adressé, tout le monde lit le journal, le même, le gratuit, nous lisons tous les mêmes mots sur le monde, mais dans les têtes ça doit bouillir à contresens, chacun doit avoir sa solution, de quoi faire 36000 histoires et plus même...

Au spectacle, un soir, une amie me dit, il faut vivre au jour le jour, au présent de l'indicatif, moi je suis heureuse quand je suis avec les gens que j'aime, elle nous presse le bras à l'une et à l'autre, ses amies qui étions là avec elle... Une belle émotion passait entre nous.


Dans ma boîte aux lettres un petit mot d'une amie, merci de ton sourire, assez de pleurnicheries, tu as raison, la vie est belle.

Il y a eu bien d'autres mots dans la semaine, ceux qui donnent du courage, de la joie, de l'espérance, je note, je note pour la prochaine fois...


Ayez le dernier mot, chers passagers de mon blog...


15 commentaires:

Chic a dit…

Bonne idée :) c'est vrai qu'il y a des mots que l'on finit par oublier même s'ils nous ont beaucoup touché. Je repense souvent aux mots d'amour ;) Bisous

zen a dit…

Merci pour tout.
Et j'ajouterai pour faire un mot : Prends soin de toi, chère Danielle Bious

beatrice De a dit…

Quelques petits mots de musique... pour en faire une chanson de Noël.

beatrice De a dit…

L'illustration me rappelle le pectoral du Grand prêtre d'Israël, le hoshen, orné de 12 pierres précieuses, chacune représentant une tribut d'Israël.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_pr%C3%AAtre_d%27Isra%C3%ABl.

J'ai du étudier le sujet pour une exposition sur la symbolique des pierres. Ecrin à une expo de mes colliers.

Felice a dit…

Bonjour Danielle,

Grand merci pour ton joli texte! Voici un mot, pour ta collection, que nous avons dû utiliser un peu trop souvent ici ces derniers jours : la poudrerie! Lorsque les tempêtes de neige s'accompagnent de vent, les flocons partent dans tous les sens et font l'effet d'une tempête de sable : c'est la poudrerie! Il faut d'ailleurs ajouter que les reliefs qu'elle crée ressemblent fort aux dunes du désert...en plus glacées!!!
Bonne journée

Danielle a dit…

Zen, comme je suis touchée par tes mots, si simples et si affectueux, merci...

Toi aussi prends soin de toi.

Bises fraîches du jour froid.

Danielle a dit…

Béatrice, quelle belle idée celle de la musique sur des mots simples...

Je vais aller voir des 12 pierres précieuses :-)))

Bises neigeuses.

Danielle a dit…

Merci Felice pour la poudrerie, ici il fait froid, il neige, et c'est le silence, enfin ! Dans les rues de ma banlieue...

Passe une belle journée à tout bientôt.

Danielle a dit…

Chic, tu as raison, les mots d'amour font aussi partie de ma panoplie... Tu as raison d'y repenser souvent.

Continue de nous enchanter avec tes belles photos.

Bisous.

autourdupuits a dit…

C'est nul ton truc
Mais non Danielle tu sais bien que je plaisante mais chaque fois tes billets sont tellement beaux que j'ai toujours le sentiment de dire la même chose,de laisser des commentaires bateaux du genre "oh la belle bleue!"
Mais je suis sincère chaque fois c'est l'émerveillement.
Les mots de tous les jours que l'on pourrait associer aux gestes de tous les jours qui eux aussi s'oublient bien souvent je trouve,mais que j'ai retrouvés ici comme l'étreinte,par exemple,sourire,presser un bras faire passer une émotion,écrire un mot,celui que l'on reçoit dans sa boîte aux lettres,où sont écrits des mots que l'on n'oublie pas
Douce et belle soirée Danielle
Je t'embrasse

Enitram a dit…

Ton billet rempli d'émotion me fait penser à une amie, qui me disait toujours en me quittant "tu diras bien des choses gentilles chez toi !"
Oh non il ne faut pas les perdre ceux-là, ils sont précieux !
Bon week-end Danielle !

Danielle a dit…

Françoise sais-tu que tes mots vont tous dans ma collection ? Moi j'aime ça quand tu dis Oh ! la belle bleue... J'aime quand tu laisses passer tes émotions et que tu as la gentillesse de me le dire, avec tant de bienveillance.

Merci Françoise, passe un bon WE vraiment bon.

Danielle a dit…

Enitram, c'est vrai que ton amie a les mots qu'il faut... C'est mieux que de dire "bien des choses chez vous..."

Merci Enitram pour tes mots...

A très bientôt.

Bises du jour.

VenetiaMicio a dit…

Et bien moi je veux bien de l'étreinte, le sourire aussi. Parfois je ne sais pas trouver les mots qui sont si banals ou qui sonnent faux, mais la chaleur et l'émotion dans un petit geste, un petit mot sur une petite carte, cela je sais le faire.
Belle journée à toi et encore bonne fête
bisous

Danielle a dit…

Danielle, un petit mot d'écrit une étreinte, tu vois, tu sais presque tout faire en affection en chaleur, en humanité, bravo !

Je te bises du soir.