mardi 23 novembre 2010

Les héritiers... Le retour !


Si vous voulez bien suivre mon histoire, reportez vous à mon post du 12 juin dernier, c'est un peu obligatoire pour tout bien comprendre.

Peu après le décès de la vieille dame, la maison en bas de chez moi, a bougé... Les héritiers (?) sont venus prendre des mesures avec un mètre ruban, après, ils ont re-mesuré tout le jardin en faisant des grands pas, pour confirmer sans doute ce qu'avait dit le mètre ruban... J'ai bien vu que ça n'était pas des spécialistes de l'immobilier, mais des particuliers qui calculaient avec les moyens du bord, vous imaginez, mesurer un jardin avec un mètre de couturière ?

La maison bouge de plus en plus, dans la journée les portes et fenêtres restent grandes ouvertes, le portail grillagé, si léger, est constamment entrebâillé, juste assez pour garer une voiture.

Et voilà que les grands travaux commencent : avec une petite brouette, ils sortent un tas de terre de la cave, qu'ils accumulent dans le jardin, ils sont même reformé une petit colline, un remblai, le paysage se transforme dans le carré d'herbes folles... La cave va s'agrandir ? À voir tout ce qu'ils retirent de là-dessous, je me dis qu'ils vont faire les choses en grand, mais je ne sais pas encore quoi !

La brouette va et vient avec ses petits tas, et au bout du jardin, un camion fait lui aussi des voyages pour emporter la terre et les pierres...

Mais il n'y a pas que la cave qui prend de la dimension, ils ont vidé tout l'intérieur de la maison, tout, tout, tout, les portes, les planchers, les cloisons. Maintenant il y a un grand tas de bois, sur le côté, près de l'escalier de l'entrée, presque aussi haut que le toit du petit appentis-garage qui a longtemps abrité une voiture, que je n'ai jamais vue !... Puisque les locataires de cette maison, je les ai connus déjà vieux, ils ne conduisaient jamais. Ils se tenaient les soirs d'été assis sur le banc, juste en dessous du cerisier qui ne faisait plus de cerises depuis longtemps.

Après le cerisier abattu pour cause de vieillesse, le banc enlevé pour cause d'inutilité, voilà que tous les vivants que j'ai connus sont partis l'un après l'autre...

Je me suis dit, avec le remblai, il vont peut-être construire un château, avec deux tours et un pont-levis, ou planter des asperges ? Il faut attendre, pour l'instant ils creusent le souterrain qui va peut-être aller jusqu'à a Mairie, la seule place forte du coin ?

Tout commence très tôt le matin, le midi, une petite pause casse-croûte très sobre, juste ce qu'il faut. Et la brouette reprend du service, pose les petits tas sur la colline qui grandit, le remblai prend du ventre.

Maintenant, tout va aller autrement, la petite maison ouvrière va devenir un château, un palace, un loft ? Une bonne affaire !

Pour l'instant c'est l'usine à gaz...

On met les petits plats dans les grands, la brouette s'active du matin au soir, la cave doit maintenant pouvoir abriter 10 000 bouteilles de vin.

La petite maison va-elle devenir une affaire exceptionnelle, à 500 000 euros ?

On vit vraiment une époque formidable, plus besoin de trouver de l'or noir, il y a un bon filon en bas de chez moi...

Suite au prochain numéro... Je vous fais signe.

14 commentaires:

norma c a dit…

"Tout est dans le regard", tu l'illustres parfaitement, Danielle, en faisant une histoire adorable d'un fait divers comme il y en a des milliers...
Belle journée à toi, Dame au regard si drôle...

Danielle a dit…

Norma, merci, ton commentaire m'enchante, car tu as les mots qu'il faut pour la tendresse... et l'encouragement.

A tout bientôt

Artemisia a dit…

J'attend avec impatience la suite du travail de cette courageuse petite brouette ! Tu racontes tout ça avec tellement de drôlerie acide ...
Bon wek end a venir ! neigeux ?

Album vénitien a dit…

Je suis bien curieuse , je voudrais déjà savoir...ce qui va résulter de tout ce remue-ménage...
j'espère, pour toi, que ce sera une jolie maisonnette toute endimanchée..avec au bout du jardin, un abri pour la petite brouette..qui aura bien peiné...
Bon week-end...Danielle

Danielle a dit…

Bien sûr Artemisia, je suis l'affaire...

Acide ou sucré, je crois que la note sera salée :-)))

Passe un belle soirée.

Danielle a dit…

Danielle (AV) l'abri pour la brouette je n'y avait pas pensé... Je vais leur mettre un mot :-)))

Merci d'être passée, bonne soirée à toi.

autourdupuits a dit…

Danielle il se passe exactement la même chose à côté de chez nous!!!
A part que les héritiers ont vendu nous avions bien envie d'acheter car autrefois cela faisait partie de la même propriété mais ils nous ont pris pour des Américains ,ils se seraient bien vus empocher 500 000 euros!!!
Ceux qui ont acheté se sont faits avoir 5excuse moi),manient la brouette,la pioche,le marteau piqueur,c'est sympa le WE....vont de déconvenues en déconvenues mais nous avec lorsque en rentrant de WE on s'aperçoit qu'ils ont arraché leur haie et abîmé notre grillage,lorsque en taillant leurs arbres ils coupent quelques un des nôtres au passage,et qu'ils se croient sur la plage de Palavas en poussant la radio à fond.....
Voila de quoi alimenter mon blog,mais hélas je n'ai pas ton talent ....
J'aurais bien un peu de ton acidité comme le dit Artemisia mais c'est tout
Bises et bonne soirée

Danielle a dit…

Chère Françoise, comme c'est triste cette histoire, mais vos voisins en plus n'ont pas la main verte, couper des arbres au passage, et la radio à fond, là, ils exagèrent... ne laissez pas votre Paradis devenir un enfer... Rouspetez... A fond ! presse le citron sous leur nez...

Chère françoise passe une belle soirée...

Bises du soir.

VenetiaMicio a dit…

J'attends avec impatience la suite de ta petite "brouette" qui me semble bien besogneuse. Tu n'as pas le tournis avec tout ce remue-ménage ?
bise
Danielle

Danielle a dit…

Merci Danielle d'avoir cette patience... Non je n'ai pas le tournis, je remue mes méninges :-))

A tout bientôt Danielle. Bises.

Enitram a dit…

Encore une fois j'ai raté le métro! Mais c'est quoi cette histoire de brouette? J'attends la suite bien sûr! Et Françoise qui a aussi des histoires de voisinage, mais si je comprends bien je ne vais pas regretter d'être tranquille dans ma campagne!!!!
Bonne soirée Danielle

Danielle a dit…

Enitram tu n'as rien raté du tout, la brouette est toute nouvelles...je crois seulement que les héritiers ne savent plus quoi faire pour rendre la maison resplendissante et très très très chère... Enfin, c'est on idée !

Je vous tiens tous au courant de la suite des évènements... promis !

Bises du jour;

beatrice De a dit…

Avant que 5 minutes de répit me soit accordé pour être dans le coup... je n'ai pas trouvé cet or dans la rivière !

Les orpailleurs vont parfois dans les rivières avec des détecteurs de métaux. Ils trouvent pas mal de souvenirs enfouis.

Danielle a dit…

Béatrice, les héritiers de mon histoire, n'ont pas trouvé d'or dans la rivière, mais dans le filon de la maison :-)))

Bises du soir Béatrice.