mardi 27 juin 2017

ZIGZAGS - 4


Avant de revenir à Venise

Allez ! Le dernier ZIGZAG avant de partir...

LES MAMOS DE L’ANNÉE 

Plusieurs fois (2011-2012), je vous ai raconté les histoires de mes mammographies de contrôle : mais oui, Danielle, c'est fait tout ça, t'as encore quelque chose à nous dire ?

Oui, en fait c'est chaque fois autre chose, comme pour les abricots merveilleux de l'abricotier en bas de chez moi, chaque année j'en guette les fleurs, les fruits, les chapardages, les ramassages, c'est comme avec un enfant, vous ne vous en lassez jamais, et bien moi c'est pareil avec mon abricotier, je le couve du regard et je vous en parle...

La mammographie c'est autre chose, elle revient aussi régulièrement, mais les enjeux sont extrêmement différents, c'est une question de vie et de mort... J'y allais d'un pas tranquille avec mon amie, nous avions pris un rendez-vous en duo, c'est bien plus rigolo...

Personne dans la salle d'attente, c'est plutôt rare, je passe tout de suite : mettez-vous torse nu, je viens vous chercher... Mais le temps est long quand on attend, et puis, à moitié nue sur le petit banc de la cabine, c'est pas glamour... Après la radio, je passe à l'écho, je reste toute seule avec les écrans allumés, tout va bien, le médecin fait son travail et moi je le regarde, guettant dans ses yeux le moindre mouvement, le moindre plissement qui voudrait dire : tiens, tiens, c'est quoi, ça ? Quand elle repasse deux fois au même endroit, je panique, ah ! C'est là, je suis cuite. J'ai beau regarder l'écran qui s'agite, je ne vois rien de définissable, je vois la vie en noir, évidemment... Elle passe et repasse, l’œil rivé à l'écran, sans parole, seulement le va-et-vient de son palpeur électronique, son attention est constante et, au lieu de me mettre en confiance, je panique... Tout va bien, c'est parfait, alors-là, c'est la récompense royale, encore sauvée pour cette année... Je mets du temps à me rhabiller, je l'ai bien gagné, pas d'énervement, pas de précipitation, du lent, du bon temps, du beau temps...

Nous étions sauvées toutes les deux !

L'EGLISE ORTHODOXE RUSSE 



Au pieds du Palais de Tokyo, ce grand escalier descend direct à la Seine


J'avais décidé d'aller visiter l'intérieur de la nouvelle église orthodoxe russe, près du musée Branly, j'avais pris des photos il y a quelques mois, lors de la pose de la première coupole, je voulais voir le résultat final avec les cinq coupoles dorées/mat... Mais bien sûr, je me suis trompée de station de métro : Iéna au lieu d'Alma-Marceau... Pour traverser la Seine j'ai pris un petit raccourci : le grand escalier (que l'on voit sur la photo) juste à côté du Palais de Tokyo donne rue de la Manutention, et dans cette petite rue j'ai découvert des espaces plantés  microscopiques,  entretenus par les riverains... Tomates, vignes, haricots verts et fleurs, beaucoup de fleurs... Sous la pile du pont un artiste parisien,
Pablo Tomek, avait réalisé des grands murs peints, magnifiques...        
                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 La grille reste toujours ouverte, et pourtant il n'y a pas du tout de curieux...




En poussant la grille, il y avait cet espace silencieux et paysagé


Pablo Tomek


J'ai refermé la grille et j'ai longé les petits jardins potagers

Je suis arrivée ainsi à la passerelle Debilly, parallèle au pont de l'Alma, et j'ai traversé la Seine pour voir mon église toute neuve...

La promenade n'est pas très agréable de ce côté de Paris, car il y a énormément de voitures sur tous les axes, on en prend plein les poumons, comme au Cambodge, des tuks-tuks à pédales proposent le transport pour le musée d'Orsay, pas loin, et la Tour Eiffel, tout près, et même beaucoup plus loin, petit commerce écolo, pas toujours rigolo, il faut de la force dans les mollets...



Photo empruntée sur internet : Cathédrale de la Sainte Trinité, architecte Jean-Michel Wilmotte

Le complexe religieux regroupe : maison paroissiale, auditorium, centre culturel, école bilingue franco-russe, librairie, salles d'exposition, cafétéria . Il s'impose par son énorme volume, les coupoles sont recouvertes d'or mat et le soir, il est illuminé sur toutes ses facades... Je vous conseille vivement de faire un petit tour sur Wikipedia pour en savoir beaucoup plus long sur l'histoire déjà très longue et très compliquée de ce projet (réalisé), controversé, inauguration et incident diplomatique à la clé...

L'intérieur est encore dépouillé, blanc et or, les icônes fraîchement créées scintillent sous le feu des bougies, fresques et mosaïques ne sont pas encore installées... Le financement de cette grande cathédrale est entièrement assuré par la Russie, qui avait acheté en 2010 quatre mille m2 de terrain (ancien site de Météo-France), site convoité par beaucoup de monde, dont l'Arabie saoudite...

Il faudra que j'y revienne, j'espère qu'ils ne vont pas mettre trop longtemps... Je me souviens du culte auquel j'avais assisté à Venise, dans cette très belle église orthodoxe grecque, très ancienne, il n'y avait en vérité pas grand monde à l'office, et je m'étais faite réprimander par une paroissienne qui n'avait pas apprécié que je croise les jambes sur mon siège, la magie est partie instantanément...






Les œuvres du moment

Je gage que les fresques, les mosaïques qui viendront orner ce lieu seront de toutes beauté... Attendons donc ! En revenant sur mes pas pour reprendre le pont de l'Alma, j'ai trouvé ce petit sentier, près du musée Branly, la campagne était au rendez-vous, secret !



Les petits chemins creux du musée Branly, chut !

Dans quelques jours je vais retrouver Venise, dans quels états seront-nous, elle et moi ?


La pose silencieuse

Il fera chaud, vais-je trouver l'ombre et la fraîcheur dans les petites rues encore peu fréquentées ? La Biennale que j'adore va sans doute me réserver des surprises, j'y suis prête, avec curiosité et passion !

Je vous raconte tout ça en revenant, à bientôt mes amis, vivez bien vos moments présents, avec enthousiasme !

Amicalement vôtre...

12 commentaires:

ELFI a dit…

mon fils a fait , il y a une semaine, venise - naples a vélo... moi je t'accompagnerai bien jusqu'à venise... mais j'attends sagement ton billet...après ma mammographie le mois prochain... :)))
bon séjour! bises

Marie Claude a dit…

Te voilà fin prête pour ton séjour à Venise.Je pense que nous aurons un (ou plusieurs)billets sur ce beau voyage.

Lors de mon séjour parisien, je suis allée voir aussi l'église orthodoxe magnifique mais nous avons suivi l'avenue Wilson sagement jusqu'au pont de l'Alma car nous avions le poupon dans sa poussette.
Ensuite petite halte au café de Branly,j'ai reconnu ton chemin...
Peut-être nous sommes nous croisées ???

Profite pleinement de la Sérénissime!!!
Bisous du soir

Danielle a dit…

Elfi, bravo à ton fils, lui aussi en a dans les mollets, t'as raison, attends mes billets :-)) c'est moins beau mais tellement moins fatiguant :-)))

Tout ira bien pour ta mamo, en sortant, prends un petit café ou un thé, sous le ciel bleu ou gris, heureuse de vivre !!!

Merci Elfi, grosses bises pour l'été.

Danielle a dit…

Marie Claude, belles petites balades avec le petiot, tu connais toi aussi mes chemins de campagne, mais je trouve qu'il y a trop de voitures...

Je vais suivre tes conseils et profiter pleinement de Venise...

Je t'embrasse fort du soir.

Elio a dit…

Alle volte sbagliare strada porta i suoi frutti e la cosa ti ha permesso di fare delle splendide foto. Per quanto riguarda Venezia dovrei esserci a metà settembre. Bises.

Danielle a dit…

Bravo Elio, et très bon séjour à vous pour septembre, j'ai déjà expérimenté le mois de septembre et j'avais trouvé qu'il y avait énormément de monde : les touristes ordinaires + les groupes scolaires et les retraités... mais comme vous dites, pour un habitué de Venise, il trouvera toujours les petits coins qui feront son bonheur et de belles photos.

Bel été Elio, bises du jour.

Brigitte a dit…

Bonnes vacances et bel été à toi .
Un billet plein de jolies choses et qui sent bon la nature .
Je suis certaine que tu nous feras découvrir encore des merveilles lors de ton séjour à Venise.
A très vite ,je t'embrasse fort

Danielle a dit…

Merci Brigitte, je pars en découvreuse., espère faire une belle moisson d'événements à transmettre...

Bel bel été à toi et gros bisous du jour.

Les Idées Heureuses a dit…

Tu y trouveras de la chaleur, mais des ciels bleus, du moins les miens l'étaient; des hirondelles pour te saluer, pas mal de chiens avec des maitres au petit sac coloré...quelques chats avec collier au cou. Des merveilles à San Giorgio, comme toujours pour moi; pas trop aimé les Giardini mais j'ai adoré l'Arsenal.Du colatéral qui peut t'émouvoir. Je n'ai pas tout fait, j'en ai gardé pour octobre. Le padiglione du Liban....je ne t'en dis pas plus.
je ne sais pas si tu fais comme moi mais les séjours assez longs me permettent de prendre du temps au temps, vivant comme une vénitienne, sans planning, me laissant porter par mes pas, mon regard, mes oreilles, à l'écoute. Juillet sera un beau mois.
Nous attendons tes impressions à ton retour. Je range les miennes, avec sérénité!
Bacioni ensoleillés.
Mina de Sclos

Danielle a dit…

Chère Mina, merci pour tes mots doux. À Venise, jamais je ne me presse, Je n'ai pas d'heure non plus... Je me laisse tenter par les envies du jour, une le matin, une ou deux l'après midi. La biennale aura toute mon attention, je l'adore, j'y découvre tout le temps des merveilles...
Je vais faire ma petite inspection générale, aller direct à la librairie française qui vient de disparaître...

Revoir, revoir, revoir et découvrir encore, encore...

J'espère que le mois de juillet sera très beau pour tout.

Je t'embrasse très fort.

beatrice De a dit…

Une revenante !
Hello Danielle. Comment vas la vie ü J'adore les abricots, j'en mange 1/2 kilo chaque jour. Hélas je ne peux pas les cueillir directement sur l'arbre !
Suis ravie que ta santé aille bien ! As-tu déjà eu des alertes ?
Merci pour ce petit coin de paradis. Je m'en souviendrais lors d'une prochaine visite à Paris.
Pour le moment, mes pas se dirigent du côté de Lyon. L'excuse de la balade, aller payer les deux derniers tiers du voyage en Chine, au mois de novembre. Pourquoi une agence française ? Ca, c'est une autre histoire que je raconterais en temps voulu.

Pour le moment, il y a un petit reportage sur la dernière visite à Lyon. Avec la découverte du musée des Confluences qui ne date que de 2 ans, et le nouveau quartier de contractions d'habitations alentour. Magnifique. J'ignorais ce mot de confluence ! Je vais le faire découvrir à une amie.
Document plus actifs sur le blog *tricot... Revenant de Buenos Aires, je me fais des vêtements plus adaptés que mes robes, pour danser le tango argentin.
Je t'embrasse.
Béatrice de Lausanne. en Suisse.

beatrice De a dit…

Venise, j'y allais du temps où j'achetais des perles en quantité pour mes colliers. Levée tôt le matin, la *seule* révélation que j'étais une touriste, la plan de la ville la main. Les autres, le journal !Bonne journée.
Béatrice.

www.colliers-beatrice.ch