mercredi 30 avril 2014

New York, New York ! (1)


Entre ciel et terre (2006), El Anatsui, sculpteur ghanéen (MET, New York) 



Détail...

J'ai eu la grande chance et le grand bonheur de revoir New York pendant une semaine. J'en rapporte des impressions, des émotions contrastées, des découvertes, des rencontres fugitives avec les passants qui venaient à nous (mon amie et moi) pour nous aider à diriger nos pas dans cette grande métropole : la carte du métro, pourtant immense entre nos mains, ne nous suffisait jamais pour tomber juste pile à l'endroit où nous voulions aller... Chacun avec le sourire, des paroles de bienvenue, faisant d'extraordinaires efforts pour comprendre notre anglais, nous parlions plutôt avec nos doigts, nos yeux et notre curiosité, nos sourires aussi, encourageants... À leur regard, nous comprenions que la partie n'était pas gagnée pour trouver ce que nous cherchions, mais à la fin, nous finissions toujours par entrer en contact, ils nous sortaient d'affaire triomphalement !

La première grande découverte que je fis à New York, au MET, s'appelle : El Anatsui, artiste ghanéen qui vit et travaille au Ghana, il a 70 ans. Il travaille depuis plus de quarante ans uniquement avec du matériel de récupération, il tisse une à une de somptueuses tapisseries avec des capsules de bouteilles cabossées, assemblées par des fils de cuivre, il rend ainsi hommage aux femmes ghanéennes qui tissent encore de splendides tissus traditionnels. Ses tentures bouleversent par leur beauté, l'émotion qui se dégage de son oeuvre est instantanée, de lui-même il nous dit : "Je me vois comme un artiste et comme un africain".

El Anatsui est connu dans le monde entier et moi je le découvrais seulement, ici, à New York, grâce à une guide française qui proposait aux visiteurs un petit tour devant des œuvres qu'elle aimait, qui la touchaient...



El Anatsui, 2004, 640 x 840 cm, collection permanente au Centre Pompidou (image empruntée sur Internet)


El Anatsui (image empruntée sur Internet)


La guide nous fit passer devant une très belle oeuvre de Robert Rauschenberg (1925-2008), dont j'admire le travail depuis longtemps... Cet artiste a un point commun avec El Anatsui : fabriquer ses œuvres avec des objets de récupération, "je désire intégrer à ma toile n'importe quel objet de la vie". Rauschenberg (artiste américain) combine, assemble, colle des objets réels qu'il recouvre de couleurs, donnant à chacune de ses œuvres une vie et une beauté incomparables. Ses espaces entrecoupés, accidentés, où  les objets et la peinture se confondent, surprennent et attirent notre regard dans tous les sens, nous cheminons avec ravissement dans ce labyrinthe, sans que jamais un seul coup d’œil ne suffise pour parcourir la toile...



Robert Rauschenberg, 1959 (MET, New York)


Détail...

Détail...

Dans mon programme de visites à New York, je n'avais pas prévu de passer par la case musées, car la vie de la ville, pour moi, passait d'abord par la rue, le métro, les gens, les taxis, les commerces, les changements, les couleurs. New York est une ville pleine d'odeurs des grillades de saucisses, de sandwichs, de bagels réchauffés, de café, de bruits, de vitesse, de hauteur et de nostalgie... Mais mon amie y tenait, elle avait ouvert son routard à la page MET, je l'ai suivie et bien m'en a pris...

Le MET (Métropolitan Museum of Art) est un des plus grands musées du monde, il possède des collections incroyables de "tout", chaque pièce présentée est impeccable, vitrines, socles, accrochage, baies vitrées, tout l'aménagement du musée contribue à l'émerveillement devant chaque objet, la mise en espace des œuvres est une oeuvre d'art, un écrin qui favorise les découvertes... Moi qui n'avais pas prévu cette visite, j'en suis ressortie totalement enthousiasmée...

Je ne vais pas à New York pour voir les Pissaro et les Gauguin, ni les Picasso, encore moins les Renoir que je n'aime pas beaucoup... Non, je vais à New York pour voir New York. Je vais traverser les rues entre deux yellow cab,  lever les yeux sur les buildings, admirer les anciens et les nouveaux, ce qui remplace les deux tours jumelles, prendre le métro dans tous les sens, me reposer dans les petits squares, pique-niquer dans Central Park, découvrir Harlem, Brooklyn et son pont à traverser, le Bronx et le Queen, non, je n'irais ni au MET ni au MoMA pas plus qu'à Gugghenheim, non, je vais rester dans la rue, prendre des photos, marcher doucement, revenir sur mes pas, admirer les arbres en fleurs à Grennwich Village, Soho, Chelsea, pour les musées en une semaine ce n'est pas possible pour moi... Et pourtant j'ai vu un bout du MET et ça m'a mise dans tout mes états...


La nouvelle tour, vue de Brooklyn

Savez-vous par exemple qu'il y a plus de taxis à Paris qu'à New York ? Moi je ne le savais pas non plus, il y a 2 taxis/1000 habitants à Paris contre 1,5/1000 à NY. Ils contribuent à donner de la couleur à cette immense ville, ils passent comme des éclairs, vous pouvez les arrêter en levant un doigt, ils ne sont pas chers du tout et acceptent de faire des petites courses, au sortir de l'aéroport, pas de stress, il suffit de se mettre dans une petite file d'attente et on n'attend presque pas, on se sent en sécurité, pas d'entourloupe, ils vous amènent direct à votre hôtel pour le meilleur prix... Mais depuis 2012/2013 sont apparus des taxis de couleur vert pomme (faisant allusion à la Big Apple), qui fonctionnent dans tous les secteurs de New York où ne se rendent pas les yellow cab.


Le yello cab dans toute sa splendeur, circule uniquement dans Manhattan 



Le taxi pomme (Boro) circule en dehors de Manhattan



L'explosion des couleurs avec camionnette alimentaires de NY, un régal pour les yeux et pour les narines


Prochainement New York, New York (2)

15 commentaires:

Anne a dit…

Merci de nous faire partager vos découvertes et vos enthousiasmes. Martine, de Sclos, devait aller à New-York en même temps que vous. L'y avez-vous rencontrée? Bon weekend, Danielle !

Anne a dit…

PS : J'ai voulu actualiser la photo de mon profil et je n'ai pas réussi. Veuiller m'excuser pour le sens interdit qui la remplace désormais.

Les Idées Heureuses a dit…

On aurait pu s'y croiser... mais j'étais dans les musées avec le Ninou, et la rue nous a aspirés, le nez très en haut, les structures de verre et de métal, rythmiques m'ont inspirées- grand bonheur pour la créativité des architectes- et j'ai fait marcher ce pauvre même Ninou...de l'Empire, avec crochet par Greenwich, frôlant le Ground Zero, retournant au point de départ en passant par China Town, et ces quartiers en construction...tout cela dans la même journée, je pense qu'il m'en tient un peu rigueur, car nous n'avons pas été très forts en bus, même pas pris le métro (dont nous avions acheté le ticket en laissant passer les deux heures permises!)pour rester dans l'ambiance d'en haut avec ces sirènes et ses pompiers qui mettent en transe le drapeau américain, ses ambulances qui orchestrent leur passage avec force lumière, une vraie comédie musicale pour gens blessés ou malades, sa population si variée et attentive à tes demandes malgré la rapidité de leur déplacement...
Quelle city!
Vrai dépaysement, oui par le rythme trépidant ,les contrastes d'une "street" à l'autre. Silhouette blanche ou main rouge, on traverse, en suivant la troupe des citadins, mimétisme qui nous fait apprendre la vie de là-bas...
On aimerait y retourner -moins qu'à Venise vu la distance- mais tout de même cela pourrait devenir facilement une cité de coeur!
Bises du Sud, dans l'attente de lecture de nos découvertes respectives!
Mamina de sclos

Danielle a dit…

Anne j'espère que vous allez très vite retrouver votre image :-))

Pas du tout, je ne savais pas du tout que Martine allait à NY nos aventures seront contrastées, sans doute... Vivement que je la lise...

Merci de votre passage.

Bises du matin.

Danielle a dit…

Martine, première nouvelle, tu étais à nouviorque en même temps que moi, quelle aventure !

Te voilà toi aussi convertie à la grande dame, à la grosse pomme...

Pas de musées pour moi, pas le temps, juste le "Met", le grand, le beau, le merveilleux...

En attendant de te lire, je te bisesss fortes du jour.

Marie Claude a dit…

Voilà où tu avais "disparu"
Tu es allée "croquer" un peu de la pomme.De beaux clichés toujours intéressants!
Vivement le n° 2

Bisous (un peu frais) du matin

Danielle a dit…

Chère Marie-Claude, oui j'étais chez la Big Apple, un beau voyage que je vais vous raconter avec fantaisie, bien sûr :-)))

Bises du matin à toi.

AnnaLivia a dit…

Merci pour ce beau récit de voyage Danielle et pour tes belles photos qui me donnent le goût de revoir cette ville qui n'est pas si loin de chez moi. J'ai hâte de lire la suite!
Bon dimanche,
Bises

Claudine Le Bagousse a dit…

Des sensations différentes , mais des souvenirs identiques !!
Merci pour ton ressenti Et tes autres images c'est à dire ,celles différentes des miennes
Comme quoi chacun sa façon de voir
Bon dimanche

Danielle a dit…

AnnaLivia merci de ta visite, oui tu as de la chance d'habiter si près de la grosse pomme, cette ville est fantastique...

Bon dimanche à toi et gros bisous.

Danielle a dit…

Claudine, bienvenue, oui tu as raison chacun à une façon personnelle, donc différente de son voisin de voir le monde et NY en particulier... C'est ce qui nous rend bavards comme des pies.

Belle journée à toi.

Bises de midi.

Brigitte a dit…

Très beau travail de cet artiste inconnu pour moi :El Anatsui.*
Il fait des merveilles .
Je comprends bien ton enthousiasme ,j'ai tout lu . C'est une ville grandioseet pleine d'imprévus. J'espère que tu n'as rien oublié là bas ???
Bises du soir

Claudine Le Bagousse a dit…

Très belle manière de partager !!
Merci

Danielle a dit…

Chère Brigitte, non, je n'ai rien oublié là-bas... Seulement une grande envie d'y retourner, me perdre dans les rues :-))

Gros bisous du matin à toi.

Danielle a dit…

Claudine, merci d'être là dans mes merveilles.

Belle, très belle journée à vous.

à bientôt...