dimanche 24 février 2013

Il giorno delle sorelle...Tout près de Notre-Dame de Paris


Notre-Dame de Paris à 18h08 dans une éblouissante clarté...

Encore une belle journée, sans soleil, mais sans pluie, un temps parisien d'hiver, gris, froid et agité. Nous avions décidé d'aller vers Notre-Dame, mais pas sans avoir dégusté notre petit plat vietnamien dans un resto où nous n'allons pas très souvent, car il y a toujours une grande file d'attente... Aujourd'hui, personne, presque personne, c'était délicieux, ce restaurant ne sert que deux plats, dans deux tailles différentes, la petite et la grande... Comme nous ne savions pas laquelle choisir, la serveuse nous a dit : prenez la petite, c'est copieux, pour vous ça sera mieux ! Nous avons donc pris deux petits Bo Bun dé-li-cieux et très bien servis, les herbes, les nems, le vermicelle de riz, le boeuf et la sauce... Font un mariage exceptionnel, nos baguettes s'agitent comme sur un tambour, la musique des saveurs fait une belle harmonie sur nos papilles... Comme chaque fois nous avons pris notre café dans un bistrot à notre goût, avec des gâteaux chinois pour le dessert. Comment trouves-tu l'état du monde ma soeur ? Pas fameux : "dépêchons-nous de rire, il en est encore temps, bientôt la poêle à frire, et adieu le beau temps..." Me revient en tête cette vieille chanson française chantée par J. Douai il y a très longtemps...


Notre Bistrot du coin et les tuyaux de Beaubourg juste derrière

Avant d'aller voir la belle Notre-Dame, nous devons absolument jeter un coup d'oeil au 20 de la rue Rambuteau : dans la cour, il y a un marchand de pastels, avec une devanture ultra discrète, pas de vitrine, juste une pancarte qui indique sur la porte : ouvert le jeudi et sur rendez-vous. Cette maison, La Maison du Pastel, est née en 1720, Quentin de la Tour, La Rosalba, avaient besoin de matériel de qualité... L'installation rue Rambuteau date de 1878. Fréquentée par de prestigieux artistes, elle propose aujourd'hui aux amateurs de pastels une gamme de 800 couleurs, les pastels peuvent s’acheter à la pièce...


Les pastels (pris sur le site de la Maison du pastel)

Nous avons été plutôt frustrées de trouver porte close, mais leur site est agréable, et vous apprendra l'histoire de la maison mieux que je ne pourrais le faire... J'avais imaginé un magasin ancien, plein d'odeurs et de couleurs, mon frère m'avait dit : va voir, il paraît qu'ils fournissaient les Impressionnistes...


Paris est donc aussi la cité des amoureux, comme Venise ou d'autres ville... Des milliers de cadenas fermés à double tour scellent des serments d'amour, des gages de retour, des souhaits...

Métro Cité : le Palais de la Cité fut la résidence des rois de France du Xe au XIVe siècle. De ce palais restent aujourd'hui le Palais de Justice (XIIe au XIX siècle), la Conciergerie (XIIe siècle), la Sainte Chapelle (XIIIe siècle), juste en face l'Hôtel-Dieu, plus vieil hôpital de Paris construit du VII au XVIIe siècle, le marché aux fleurs crée au début du XIXe siècle. Juste devant l'entrée principale de l'hôpital il y a Notre-Dame de Paris (XII-XIVe siècle). Devant le Palais de Justice il y a un magasin qui vend tous les costumes et autres accessoires qui peuvent servir à la magistrature, une très ancienne maison, dont la vitrine explose de couleurs, le rouge mérite une petit photo :


 La Maison Bosc, depuis 1845 ! Vêtement (ancien) et accessoires pour la magistrature, le Barreau,  maison labellisée par l'Etat "Entreprise du patrimoine vivant"


Nous avons tournicoté autour de cette belle cathédrale, d'un côté et de l'autre de la Seine, comme aimantées, pénétré dans des lieux privés quand les portes nous étaient ouvertes, emprunté quelques photos à la dérobée, en douce , un peu clandestinement, émerveillées, malicieuses, juste pour la beauté de ces jardins secrets, refermés juste après nous... Ces lieux existent, il nous a suffit d'être là au bon moment, comme des surprises, somptueuses...










Lieux exquis de Paris...




Rencontres inoubliables...


Et furtives...




Lieux d'histoire...


La grande crue de 1910


La Seine est donc montée jusque-là...

Nous avons pris le thé brûlant dans un grand café, presque vide, les pieds et les mains gelés... Et si nous allions ici et là ? Le soir tombe déjà, pourtant les journées rallongent tellement vite, il faudra que nous revenions, terminons notre journée par Saint-Julien le Pauvre, une des plus anciennes églises de Paris (XII-XIIIe siècles). En 1889 elle est consacrée au rite byzantin, l'iconostase qui sépare le choeur de la nef a été réalisé en 1900. Nous avons eu la chance de pénétrer dans l'église en pleine préparation du concert du soir, l'iconostase qui donne à ce lieu ce charme et cette beauté incomparables était en pleine lumière, le piano trônait majestueusement... Je me souviens d'une fois, il y a très très longtemps, j'étais allée un soir de Noël à la messe de minuit, je ne sais plus avec qui, pour voir le rite orthodoxe, il y avait tellement de monde qu'on ne pouvait pas bouger aisément, je voyais juste les rideaux rouges scintillants, ils me sont restés en mémoire jusqu'à aujourd'hui...




Ma soeur, rentrons vite, retraversons la Seine, prenons le métro, chacune de notre côté, nous retournant plusieurs fois pour nous faire un petit signe de la main, je t'appelle, rentre bien...

Paris nous avait encore une fois réservé bien des joies, bien des rires, bien des prétextes à revenir sur les mêmes lieux, voir et revoir, nous ne nous en lassons jamais...

Trois petits tours et à bientôt... 

15 commentaires:

Marie-Josée a dit…

C'est amusant! Je me suis promenée dans le même quartier que toi hier : comment se fait-il que nous ne nous soyons pas croisées?!?!?

Des Racines et des ailes , une émission que nous recevons grâce à TV5, célébrait les 850 ans de Notre-Dame. J'ai été particulièrement touchée par les images montrant la fabrication des cloches en Normandie. Elles seront toutes en place et sonneront pour la première fois le 23 mars.

Iras-tu de nouveau du côté de Notre-Dame ce jour-là?

En tout cas, la prochaine fois, on se téléphone pour ne pas se rater!

Grosses bises

Les Idées Heureuses a dit…

Un bien tendre regard sur une autre cité de passions.
Un patrimoine qui nous attache à nos racines avec des ailes de papillon pour survoler le monde en délire en cherchant à le retenir dans nos mémoires.
A très bientôt pour la suite ...
M de Sclos

Danielle a dit…

Dommage Marie-Josée, oui les cloches étaient étaient déjà exposées je ne sais plus où...

Promis la prochaine fois je t'appelle pour le petit tour...

Nous avons eu beaucoup de plaisir ma sœur et moi à regarder la belle Notre-Dame sur toutes ses coutures, mais de loin...

Bonne semaine à toi, je t'embrasse fort.

Danielle a dit…

C,est vrai Martine, un énorme patrimoine ! À cette époque les balades sont d'autant plus agréables qu'il n'y a pas grand monde, Paris est à nous...

Merci d'être passée, je te bisessss très fort, passe une très belle semaine.

Brigitte a dit…

Encore une jolie balade que tu nous fais partager .J'ai eu comme l'impression de vous suivre toutes les deux !!!
Belle semaine à toi et bises bien fraîches

Danielle a dit…

Merci Brigitte d'être passée, la balade était belle, fraîche et enthousiasmante...

Toi aussi passe une belle semaine, je te bisesss fortes du jour.

Michelaise a dit…

Une bien jolie après-midi avec frangine et pour nous, une balade en photo pleine de promesses : j'ai aimé le salon rouge, furtif, la cave à vin dont la porte entrouverte m'aurait incitée à entrer, et surtout l'ambiance complice de cette journée entre sœurs. Complicité que nous partageons maintenant avec vous deux

Josette a dit…

quelle belle journée...comme une soeur est une précieuse complice !

Danielle a dit…

Oui, Michelaise moi j'ai aussi aimé, la salle rouge, celle d'un restaurant, fermé à la hâte après mon passage...

Les petites mystères de Paris.

Nous préparons notre sortie de mars...

Grosses bises à toi.

Enitram a dit…

Et nous non plus !!!
Après Notre Dame qui nous saute aux yeux dans sa belle couleur toute neuve, j'ai découvert grâce à toi un quartier fort sympathique, presque provincial avec de belles devantures qui nous donnent envie d'y entrer...
Belle journée les soeurs !!!
Bises
PS : Les cloches sont arrivées de Villedieu les Poêles, il faudra que je fasse un petit reportage là-bas !!!

Danielle a dit…

Allez, allez j'attends ton petit reportage sur tes cloches...

C'est vrai ce que tu dis, nous avons découvert un quartier, quelques rues, encore provinciales, mais peut-être que pendant le plein boum touristique
rien n'en subsiste ! A revoir...

Bises chères Enitram, bonne journée à toi.

Amélie a dit…

Une fois de plus, je suis bluffée par vos photos Danielle... comme un vent de poésie, elles ont illuminé ma soirée. Merci à vous.

Danielle a dit…

Merci chère Amélie, pour tous vos mots gentils, je suis contente du petit vent de poésie, merci...

Bises du soir à bientôt amie.

VenetiaMicio a dit…

J'aime bien ta balade avec ta sorella.
Ces petits coins bien parisiens me plaisent infiniment.
Dommage de ne pas avoir rencontré Isabelle (la maison du pastel)elle est charmante et je peux t'assurer que les pastels sont de très bonne qualité, mais son atelier n'est pas dans Paris, c'est pour cela qu'il est difficile de la rencontrer.
bonne semaine et bises
danielle

Danielle a dit…

Non Danielle, je n'ai pas rencontré Isabelle, mais c'est elle que j'ai du apercevoir à travers la vitre, car j'y suis revenue le jour d'ouverture, le jeudi et j'ai vu cette petite boutique vieillotte "dans son jus" avec les dizaines de boites juste numérotées avec le nom de la couleur...

je suis contente que tu connaisses cette maison du pastel...

Je t'embrasse du soir.