mardi 16 octobre 2012

Venise juillet 2012... La poste, ma rencontre avec Martine






Rialto lunedi


Depuis mon arrivée à Venise, il fait beau tous les jours, du matin au soir : ciel bleu, pigeons, mouettes et cigales, comme si le beau temps pouvait devenir un inconvénient...

Je marche d'un pas décidé, j'ai tout calculé pour arriver à l'heure à mon rendez-vous, en haut de la ville, près du cimetière S Michel, j'ai grandement le temps, j'ai calculé large, je pourrais quand même prendre des photos sans mon appareil, trop lourd pour aujourd'hui, j'ai pris mes petits instruments modernes qui le remplacent  : téléphone et tablette...

Avec plaisir, voyons-nous à Venise, la virtualité allait devenir la réalité !... Martine, (Les idées heureuses, Per l'Amore di Venessia), je ne la connais que par blog interposé, elle adore Venise, s'y rend souvent, sur son blog elle a toujours le sourire, ses photos de Venise sont magnifiques, des couleurs et des lumières éclatantes...

 Pour ne pas me presser : je prends mon temps, je mange dehors, pic-nique sur le Grand Canal, à l'ombre derrière un beau mur de brique, sur un banc rouge comme tous les bancs à Venise.. À peine assise, j'entends parler russe, anglais, italien, peu de gens et plusieurs langues, tout le monde se dit bonjour en italien, ça crée des liens, et les liens c'est vraiment indispensable pour manger ensemble sur un banc...




Campo S. Simeone Profeta

Le Campo est grand (S. Simeone Profeta), l'ombre est toute petite, c'est pourquoi nous nous retrouvons à cinq, six sur les deux bancs. Les deux énormes platanes ne servent à rien le midi, nous sommes coincés dans un petit bout du Campo, au bors de l'eau, près du mur qui fait sa petite ombre dont nous profitons...

Nous commençons à discuter, mais je ne pouvais pas rajouter l'ukrainien à ma panoplie de langues étrangères qui est, comme vous le savez, approchante de zéro... C'est fou ce que l'on peut se dire avec les mains, le sourire et les yeux... La valse des petits pains met tout le monde d'accord, jambon, cornichons frais, épluchés sur place, moi je sors ma bouteille d'eau... La vie est belle...


Le banc à l'ombre au bout du campo

Après cette halte bien à l'ombre, je reprends ma route : à 16h, d'accord, nous nous reconnaîtrons, pas d'inquiétude, j'avais en tête sa belle chevelure et sa physionomie, impossible de me tromper...

J'étais ravie de rencontrer Martine, nous prendrions le thé sur la belle place de Zanipolo (contraction de S Giovanni et Paolo), à la terrasse de la pâtisserie, parfait...


Deux destinations ?

Mais j'étais encore loin de notre heure... C'est là que j'ai vu la relève du courrier par le préposé ! Il avait placé sous la grosse boîte postale publique, rouge, à deux entrées : une "per la citta", l'autre "per tutte le altre destinazioni", un seul sac, le courrier coulait comme un ruisseau, il retenait un peu de la main gauche le courrier destiné à Venise, et puis finalement il laissa tout tomber allègrement dans le sac... Je suis restée quelques secondes devant lui, il m'a jeté un œil, j'avais découvert le mystère de la relève, il n'y avait pas de tri directement à la source, tout le courrier allait dans le même sac, à Paris j'ai vu souvent la relève de la boîte postale, il y a deux sacs qui reçoivent chacun le produit des deux entrées : deux trous = deux sacs, à Venise : deux trous = un seul sac... Je me suis amusée de cette simplification au pied de la lettre...

Vénitiens, ne vous étonnez donc pas si votre courrier traîne un peu avant d'arriver... Touristes, n'ayez aucune crainte, vous pouvez glisser vos belles cartes postales dans n'importe quelle direction, elles arriveront aussi vite...

La minuscule anecdote méritait bien quelques lignes, pour la vérité et le sourire...

J'attendais avec plaisir devant mon verre d'eau frizzante, elle est arrivée, fraîche comme une rose, cette grande connaisseuse de Venise était à son affaire, debout très tôt, à l'heure où je dors encore, notre passionnée courait déjà les rues... Il faut dire qu'à Venise il y a du boulot...


La proue du navire

Nous avons fait connaissance, bavardé longtemps à l'ombre du grand parasol de la terrasse, puis nous avons pris le chemin des écolières en vacances, dévalé des ponts, volé des vues par les portes entrouvertes, je veux voir cela et puis encore ceci, Martine voulait tout voir, tout photographier... Quelle joie de se rencontrer...

Elle courait comme un lapin, moi je faisais l'escargot, bien sûr, j'avais le temps, mais même un mois ça passe vite...

Chère Martine, j'espère que tu as pu tout faire... Presque tout... Mais tu y seras encore en août... Et l'année prochaine et puis l'autre, et puis toutes les autres...

En un clin d'oeil nous étions passées du virtuel au réel, avec chaleur et douceur, nous avons échangé des histoires qui ne se racontent pas sur les blogs, des choses plus personnelles, Martine, elle connaît Venise sur le bouts des doigts... C'est une musicienne et à Venise elle est comblée, elle joue sur toutes les gammes...

À bientôt Martine, je t'embrasse...




Harmonies du soir

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Toujours une anecdote amusante , Danielle , et si bien observée ... Et voilà les images de Venise tant attendues / à chaque fois , j'en ai les larmes aux yeux , tellement ce petit bout de rêve me manque ! Vous savez toujours faire revivre l'atmosphère particulière de ses places et ruelles !A chaque fois , je me dis :' mais tu es passé là ... 'et , à chaque fois , je suis incapable de savoir où ça se trouve , tellement , j'allais , le nez au vent , sans me soucier du quartier ou du plan sauf , à l'heure de faire quelques courses avant la fin du jour et rentrer à l'hôtel . La prochaine fois (? ) promis , juré , je regarderai le plan et établirai un programme pour voir les les merveilles dont vous nous parlez dans vos billets !
Bonne journée d'automne . Estelle

Françoise a dit…

Quel plaisir de mettre un visage sur un prénom !
Bises.

Michelaise a dit…

Ah que voilà une bien jolie rencontre !! Tu nous fais patienter, tu fais durer le plaisir, comme tu as fais durer ton plaisir avant cette rencontre, comme tu sais faire durer le plaisir à Venise ! Sentinelle des blogs aussi ...

ELFI a dit…

jolie rencontre entre les virtuelles devenues réelles...

Danielle a dit…

Estelle, pas de panique, le nez au vent c'est à très bien aussi, à Venise y'a pas que le plan qui compte, promis jurés ? Merci pour tous vos mots un par un...

À tout bientôt

Danielle a dit…

Françoise, oui c'est génial, une petite brune, un grand sourire, c'est Martine...

Bises du soir

Danielle a dit…

Michelaise, oui à Venise tout est pour le plaisir:-)))

J'ai encore une ou deux petites histoires drôles en réserve...

Grosses bises du soir à toi.

Danielle a dit…

Elfi, oui savoureux le petit rendez- vous entre blogueuses...

Oui vraiment...

Bises

Les Idées Heureuses a dit…

Ah! ma grande! tout faire à Venessia mais c'est IM-PO-SSi-BLE, et c'est ce qui fait son charme et nous oblige , oui, nous oblige à y retourner!!!
Il faut bien trouver une raison, et celle-là se conçoit.
Non je n'ai pas tout fait, mais je t'ai rencontrée, Madame "la Cagaroule", pas si lente toutefois et moi pas si rapide.
On a passé en effet un excellent moment d'écoute et de découverte, et cela sans difficulté, l'écrit est porteur et permet de deviner la personne que l'on va rencontrer. On ne ferait pas cela avec tout le monde, les affinités se définissent au travers des aventures vécues.
Ce fut un doux instant sur ce campo que j'affectionne particulièrement pour sa "vitalité".
La suite fut riche en rencontre vénitienne, en lieux connus, reconnus ou étrangers, et la suite en aout fut aussi très agréable.
Fini pour cette année!
Il ne reste que cet empilage désordonné de souvenirs qui nous habite pour nous faire patienter.
A bientôt.
MArtine de Sclos

norma c a dit…

Une rencontre comme je les aime et de plus, à Venise !
Le bonheur !
Bises, Danielle.
Et un mois à Venise, n'est-ce pas du bonheur, aussi ?

Amélie a dit…

Moi qui ne suis jamais sortie de France, un GRAND merci pour ces magnifiques photos !!! et quel récit intéressant. à bientot

Danielle a dit…

Chère Martine, je t'attendais ici ! je savais bien que tu allais faire tes délices à Venise de toutes les rencontres suivantes...

Oui, un doux moment entre nous deux, de quoi nous reconnaître :-)))

Oui, à bientôt à toi et grosses bises du matin.

Danielle a dit…

Bien sûr Norma, un mois c'est un bonheur !

C'est pourquoi je vais moins vite que Martine :-)))

L'année prochaine, si tout va bien, j'y retourne...

A moi les belles rencontres de blogueuses...

Grosses bises à toi du matin.

Danielle a dit…

Amélie, à toi qui n'es jamais sortie de France, je suis heureuse de te servir de fenêtre ouverte sur ce petit coin d'Italie...

Merci pour tes visites si chaleureuses, merci et bises du matin.

Brigitte a dit…

Formidable rencontre: passer du virtuel au réel dans un endroit aussi plaisant ,que demander de mieux!!!
Et toujours un récit très agréable à lire de tes aventures vénitiennes.
L'impression qui reste, c'est que ce fut pour vous deux un doux moment et je vous souhaite d'en avoir beaucoup d'autres ...
Bises du mercredi

Danielle a dit…

Amélie si tu repasses par là, je voulais te dire aussi que quelques fois quand je suis à Venise, j'ai hâte d'être dans l'Indre, j'en ai assez du bruit, de la foule, des clichés et des marchands...

Venise c'est tout à fait paradoxal comme impressions, la joie,l'étonnement, l'admiration, la passion... et puis aussi le désamour...

re-bises du matin bien tard...

VenetiaMicio a dit…

Une belle rencontre et si bien racontée comme d'habitude.
à bientôt
Danielle

Danielle a dit…

Chère Danielle, merci pour tes bons mots, merci.

Bises du soir.

Amélie a dit…

Danielle a dit : "Amélie si tu repasses par là, je voulais te dire aussi que quelques fois quand je suis à Venise, j'ai hâte d'être dans l'Indre, j'en ai assez du bruit, de la foule, des clichés et des marchands... Venise c'est tout à fait paradoxal comme impressions, la joie,l'étonnement, l'admiration, la passion... et puis aussi le désamour..."

Merci pour ces précisions Danielle :) je ne perçois pas trop quelles sont les sensations qui peuvent être les nôtres d'être à Venise, mais visiblement elles sont assez mitigées. Dans les photos que vous montrez, les rues sont désertes et il respire un sentiment de légèreté, de chaleur et d'apaisement. La dernière photo "Harmonies du soir" est pour moi d'une beauté sans nom, avec des couleurs et une harmonie (justement !) magnifique.
Ces photos me font rêver !!

et il est vrai que les photos de l'Indre étaient très belles aussi, et j'imagine en effet que si l'on cherche le repos, mieux vaut aller à la rencontre de l'Indre...

encore merci :)

Enitram a dit…

Belle rencontre ! Et comme toujours superbement racontée !
Belle soirée. Bises

Danielle a dit…

Amélie merci d'être repassée par ma case :-)))

Bien sûr les photos que je fais laissent penser que cette petite ville est déserte, on arrive facilement à isoler un détail ou un point de vue du monde, et quelques fois même de la foule qui se presse de plus en plus à Venise... Mais l’engouement reste le même pour les passionnés...

C'est vrai qu'on trouve encore des coins plus tranquilles où on ne rencontre pas grand monde, heureusement... mais petit à petit, les coins tranquilles aussi sont visités...

Les couleurs de Venise sont inoubliables et pour ne pas les oublier, on y revient tout le temps :-)))

Après un long séjour à Venise, j'aime retrouver les arbres de l'Indre, la campagne silencieuse et les belles couleurs de la nature, ... Un autre plaisir extrême...

Bonne soirée Amélie à tout bientôt.

Danielle a dit…

Enitram, merci de ta visite chaleureuse...

Bises du soir

Maïté a dit…

Encore une belle rencontre ! Un jour ça sera peut-être notre tour...En attendant, merci de nous faire vivre tous ces instants comme si nous étions avec toi. Bon dimanche !

Danielle a dit…

Bien sûr Maïté, un jour ça sera nous, j'en serais enchantée...

Bon dimanche à toi aussi, ici il fait tout gris de partout, il pleut bien serré...

Bises de fin de soirée...