lundi 6 août 2012

Venise 2012... Aller/Retour avec Thello... Zéro pointé...



Terminus : S Lucia, le Grand Canal et l'église S Simeone Piccolo enfin débarrassée de ses échafaudages que j'ai connus pendant des années...

Toute ma tribu était venue, c'est le rituel, ce qui est important dans un rituel c'est qu'on peut le regarder bien en face dans une glace, tous les ans, il ressemble au précédent, pas de changement, surtout pas... Ils sont bien là, en avance, ils inspectent le wagon, rangent la valise, la voyageuse sera douillettement installée, ils venaient vérifier l'investissement, ils m'avaient offert ce luxe pour mon anniversaire, wagon-lit pour deux personnes.

Restait une incertitude pour la place, on ne pouvait pas la choisir sur le logiciel de réservation, je voulais le lit du bas, j'ai eu celui du haut, petite panique quand je m'en suis aperçue après avoir cliqué pour le paiement. J'étais allée à la gare de Lyon au guichet de la compagnie Thello, pensant arranger l'affaire en un rien de temps : vous pourrez vous arranger avec le chef de train, pas de soucis madame, j'en ai même profité pour réserver le retour, voulant préserver ma tension... J'étais totalement zen.

Je suis repartie avec un large sourire, confiante, je me trouvais vraiment efficace, quelle bonne idée ce déplacement au guichet de Thello. Je n'avait rien obtenu du tout mais je repartais gonflée à bloc, ce que peut faire l'esprit sur la matière !

Sur le quai, ma tribu ressemblait à de jolis papillons qui voletaient des mains vers moi, avec les baisers. J'avais les larmes aux yeux...

Le chef du wagon m'avait dit juste en montant dans le train : pas de problèmes Madame, vous changerez avec la personne qui doit monter à Dijon, aucun souci, alors-là je me suis dit, c'est cuit ! Dijon, c'est long quand on attend... J'ai eu des gros doutes...

Je vous le dis tout de suite, pour ne pas faire monter votre tension, c'était cuit... D'autant plus cuit que non seulement j'ai dû aller en haut, mais finalement c'est un monsieur qui devait "dormir avec moi". Inutile de vous dire que j'étais furieuse, le monsieur aussi, un Italien sympa qui connaissait bien Paris... Un homme de mon âge, qui a vécu et qui s'exclama : jusqu'où ira-t-on, mais jusqu'où ira-t-on, plus aucun respect, on met les hommes et les femmes ensemble... Mais pour la rouspétance il était petit bras, tandis que moi je me débrouille assez bien en général.... Mais là, aucun résultat ! J'avais beau dire que j'allais écrire à la compagnie Thello, que je ne voulais pas de monsieur dans mon wagon, je n'ai pas du tout eu gain de cause...Vous imaginez, l'affaire était considérable !



Bientôt Venise...

Madame, c'est complet, j'ai cherché comment faire autrement, vraiment ce n'est pas de ma faute, je ne trouve pas de solution, Monsieur a la couchette du bas.. Je ne pouvais pas lutter, il fallait que je dorme en haut avec un homme que je n'avais pas choisi en bas !

Bien, tâchons de dormir, cet homme-là ne voulait pas lâcher son lit inférieur, il avait, paraît-il, un petit problème, je tiens beaucoup à rester en bas. Voilà ! Pas de quoi sauter du train en marche... Mais c'était quand même contrariant.

Je me suis immédiatement demandé, c'est quoi son petit problème ? Il doit sûrement avoir besoin d'aller aux toilettes tout le temps ? Je ne voyais rien d'autre... Et vous ?

Finalement notre homme à dormi comme un loir, il ne s'est même pas levé une seule fois, pas le moindre petit problème, il a ronflé comme un sonneur, une soufflerie incroyable qui ne s'arrêtait jamais, plus fort que le train, plus bruyant que l'orage.... Je n'ai pas pu dormir beaucoup, j'étais de très mauvaise humeur... Heureusement, il est descendu à Milan, ouf ! Je me suis dit immédiatement, pourvu qu'il ne me remette pas un autre voyageur pour le reste du trajet...

Non, j'ai pu continuer le voyage toute seule jusqu'à Venise... Fatiguée, énervée, mais enfin seule dans le wagon, j'ai quand même eu cette pensée ultra audacieuse : si je voyageais toute seule l'année prochaine ? Ça risque de me coûter horriblement cher, plus que l'avion, déjà cette année Michelaise m'avait prévenue en douceur, mais voyons Danielle, l'avion est beaucoup moins cher que le wagon-lit...

Mes fils me l'avaient dit aussi... Mais moi, j'étais restée fixée sur le grand confort du train, voyager dans un vrai lit, Thello allait faire des étincelles, ils étaient tout neufs sur la ligne privatisée, ils devront soigner le service, faire  bonne impression, bien gâter les clients, un sans-faute obligatoire sur les aller/retours est indispensable, au moins la première année, après, ils pourront se laisser aller, c'est humain...

Pas du tout, rien ne fut soigné, pas le moindre service, le petit-déjeuner qui, l'année dernière, m'était servi dans mon wagon, se prenait maintenant au wagon-restaurant, trois voitures plus loin, un petit-déjeuner rudimentaire, de mauvaise qualité, dans un lieu triste et  vétuste à mourir... Les tables ressemblaient à des tables de camping, ça faisait peine à voir...

Mon odyssée se termina en gare de Venise S.Lucia, la lagune avait du mal à respirer dans la brume du matin, il faisait déjà chaud, tout le monde le répétait aux alentours, il fait "molto caldo, si, molto, troppo... Mamma mia !

Face à la gare, je voyais pour la première fois l'église San Simeone Piccolo sans les échafaudages que je lui connaissais depuis plus de dix ans... Cette église est du XVIIIe, une imitation du Panthéon de Rome, son dôme est en cuivre. Elle n'est pas encore ouverte à la visite, seul s'y tient le culte.


 Bientôt Venise...


Prenez l'avion ! Moi je vais réfléchir pour l'année prochaine... Pour l'instant je reprends ma combativité, j'ai écrit à la compagnie pour obtenir le remboursement de mon billet d'aller, pour le retour, je vous raconte...

Le retour ne fut pas mieux... J'avais un jeune homme assez gros dont l'odeur fut insupportable, une odeur de pas propre et de trop chaud, une infection... Bien sûr, de nouveau, rouspétance, tractations avec le responsable du wagon... Qui n'y pouvait rien, je vais voir à Milan, j'ai des couples qui doivent monter et qu'on a séparés, si je peux les remettre ensemble, je vous change tout de suite... Je vous comprends tout à fait, Madame... Même refrain qu'à l'aller... Je n'avais aucun espoir que les choses puissent vraiment s'arranger... Et l'odeur de transpiration du jeune homme continuait de parfumer la cabine...  Se rajouta le fumet des baskets bien macérées, dès qu'il quitta ses chaussures... Je n'ai vraiment pas eu de chance avec ces voyages "luxe"...

Rebondissement !

Voilà mon chef de wagon qui revient tout sourire deux heures après : tout va bien, je peux vous changer de cabine, dit-il en s'adressant au jeune homme... Je n'en revenais pas ! Maintenant il fallait aérer, comment faire dans un espace aussi petit, j'ai ouvert la porte, chassé les mauvaises odeurs en me servant d'une petite serviette de toilette comme d'un moulin à vent, donné deux coups de pshitt  avec  mon déodorant, et je me suis rendormie tranquillement... Le bonheur total jusqu'à la gare de Lyon, enfin seule, sans les vilaines odeurs...

Quand tout marche bien, c'est vraiment bien !

Epilogue : Mes réclamations ayant abouties rapidement auprès de la Compagnie, j'ai obtenu des dédommagements considérables, sur chacun des voyages : 22 euros ! Qui dit mieux ?


Venise...

23 commentaires:

Les Idées Heureuses a dit…

L'avion c'est le mieux (lapsus du doigt: le pieux!!!)
On a tous connu ce genre de désagrément, les ronfleurs, les "pueurs", les parleurs. Le train je n'aime pas pour en avoir fait des voyages de nuit.
Claustro, pour ma part, c'est pas bien pour l'émotionnel, c'est plus long, on dort mal; en journée, j'arrive à très bien travailler, mais il ne faut pas de "téléphoneurs" à côté qui racontent leurs exploits.
Je me suis cependant bien amusée en te lisant et la fenêtre laisse présager d'autres aventures palpitantes.
Martine de Sclos

Robert M a dit…

Il y a bien des années les voyages en wagon lit étaient un régal, à condition de connaitre l'occupant du deuxième lit. On ressent tellement mieux l'espace temps et la distance avec le train.
Avez vous fait le trajet de jour? pour nous l'avion reste la meilleure solution avec le regret de ne pouvoir rapporter plein de souvenirs.

Anonyme a dit…

Oui , moi aussi ; je me suis bien amusée en lisant votre ' reportage '! dommage tout de même de gâcher une si belle aventure car , pour tout dire , moi aussi , je rêve de partir en train à Venise : je déteste l'avion qui me fait monter le niveau du stress au maximum ! et puis , il y flotterait un petit air d' ORIENT - Express , genre Agatha Christie ...
Alors vite , la suite des vos aventures !
Estelle

Album vénitien a dit…

La façon dont tu racontes tes aventures fait sourire bien entendu..mais que dire de ce charmant " monsieur" sinon qu'il fut un mufle parfait quant au passager odorant...il me semble bien le
"sentir" jusqu'ici.Pouah!! surtout dans un espace réduit...J'ai tellement voyagé en train et seule durant ma jeunesse, dormi souvent plusieurs nuits à la suite , ballotée à tout va...dans ces wagons de la Compagnie du Bas-Congo au Katanga..
J'aurais bien aimé aller à Venise par le train.. renouer avec les couchettes...mais pour réaliser ce rêve il me faudrait tout d'abord gagner Paris( c'est faisable avec le Thalys ou le TGV) et puis changer de gare etc...tant qu'à faire mais oui pourquoi pas, casser ma tirelire et choisir l'Orient-Express !
Bien sûr, Danielle, j'attends la suite de tes aventures vénitiennes.
Danielle

Brigitte a dit…

Pour moi impossible de voyager en train la nuit ,je ne fermerai pas l'oeil !!!
En plus dans ton cas avec un homme qui en fait voulait absolument rester en bas et un autre qui puait ...l'horreur. L'avantage c'est que cela ne t'as pas coûté cher du coup.
J'attends la suite de tes aventures.
Bises amicales

Danielle a dit…

Martine, l'essentiel c'est d'en rire, mais moi j'aime bien le train, pauvre de moi -:))))

Allez passons au rire suivant...

Bises du soir

Danielle a dit…

Estelle, finalement c'est super chouette si nous en rions tous:-))))

Je n'ai pas encore décidé pour l'année prochaine...

J'ai un peu de temps...

Bonne soirée, vraiment bonne...

Danielle a dit…

Danielle, qu'elle baroudeuse tu fais ... Mes petites aventures doivent te faire rire bien sûr -:)))

Oui l'Orient -Express, quelle aventure formidable....

Prochaines aventures bientôt... J'ai prévu 8 jours en Avignon chez mon frère -:))))

Bises du soir...

Danielle a dit…

Brigitte, c'est vrai les voyages étaient des cadeaux !! Mais quand même mes fils étaient déçus de mes déconvenues -:))))

Mais vraiment le lit en wagon lit est vraiment confortable, housse de couette blanche immaculée et douce, draps impeccables... Tu dormirais c'est sûr -:)))))

Bises à toi.

Danielle a dit…

Robert, il est vrai que c'était la deuxième fois que je prenais un wagon-lit, je partage votre point de vue pour le train, moi j'adore ça, je n'ai jamais fait le trajet de jour... Quand j'ai commencé mes voyages sur Venise je prenais des couchettes six places et puis... J'ai eu besoin de plus de confort...

L'avion, je vois bien que je ne m'y suis pas encore résolue, mais laissons faire le temps...

Amicalement.

glumuke a dit…

Quel bonheur que ce trajet en train, à condition de partager son compartiment avec des voyageurs civilisés... L'arrivée y est incomparable! Il me semble avoir lu que Thello propose des compartiments pour dames... Et votre séjour? C'est au prochain épisode?
Laurence

glumuke a dit…

Quel bonheur que ce trajet en train, à condition de partager son compartiment avec des voyageurs civilisés... L'arrivée y est incomparable! Il me semble avoir lu que Thello propose des compartiments pour dames... Et votre séjour? C'est au prochain épisode?
Laurence

Bretonne a dit…

Le voyage dans ces conditions perd tout son charme, je suis d'accord avec Album vénitien, le premier monsieur est un mufle, inventer un problème pour garder la couchette du bas ce n'est pas élégant quant à l'autre…… Je n'aime pas beaucoup le train, tout monde y mange , boit, écoute très fort de la musique, se déplace sans cesse, téléphone, sans parler des toilettes ! ! ! ! Je te l'accorde faire un voyage en avion avec une personne très forte à côté de toi, ce n'est pas rigolo non plus. Je me souviens d'un voyage en avion qui devait durer plus d'une quinzaine d'heures avec uniquement des chinois qui mangeaient "comme chez eux", mon mari n'en pouvait plus, avant il appréciait peu les potages, soupes et autres aliments liquides mais depuis c'est rédhibitoire.

C'est formidable , j'ai l'impression que je pars en voyage à Venise. Merci.

Danielle a dit…

Bretonne, je n'ai pas parlé des toilettes -:)))) au retour j'ai du signaler qu'il n'y avait pas de papier...

L'histoire que tu racontes est trop drôle !

Merci chérie Brigitte de partager...

Bises du jour.

Danielle a dit…

Laurence, non, non,non, THELLO ne propose pas du tout de cabine pour dames, tout est mélangé -:))))

C'est vrai que l'arrivée est incomparable, d'abord cette chaleur qui vous enveloppe doucement, je passe invariablement par la case café de la gare pour me remettre dans la musique de la langue italienne, l'odeur du café et du sucre des croissants remplis de marmelade...

Du haut des marches : Venise, le grand canal et son agitation, l'église San Simeone enfin découverte, les gens avec leurs valises à roulettes vont de droite et de gauche à la recherche de la bonne direction, Rialto c'est par où ?

Moi je prends le pont de la Constitution le nez au vent, mon ami italien roule pour moi la valise...

Tout est beau, tout de suite me démange l'envie de sortir mon appareil photo, je vais doucement, reconnaît chaque chose, j'y suis, j'y reste...

Bises du jour Laurence... Suites aux prochains numéros, mais pour les huit jours à venir c'est Avignon....

Robert M a dit…

Danielle pour nous l'avion est de loin le plus pratique et le moins cher 30 euros par personne Bordeaux/Bologne puis le train pour Venise. Une nouvelle compagnie à prix bas ouvre un direct BX/Venise que nous expérimenterons l'année prochaine si la santé le permet.
Dormir a six je ne m'y risquerai pas... de plus je suis un terrible ronfleur d'après ma Dame !!!!

Danielle a dit…

Robert, bien sûr vous avez fait le meilleur choix, moins cher et plus rapide... L’expérimentation de l'année prochaine sera attendue...

Merci Robert, prenez soin de vous...

Bonne journée.

Album vénitien a dit…

" Baroudeuse" oui, pourquoi pas mais pas plus que le plupart des enfants de coloniaux, quand les parents étaient envoyés dans des postes de brousse et que l'école, elle,se trouve à plusieurs centaines de kilomètres.J'avais 10 ans lorsqu'on m'a installée pour la première fois dans un train..j'étais , cette fois-là, accompagnée par d'autres enfants.Mais par la suite, mes parents étant les plus éloignés, j'ai bien du voyager seule dans un compartiment.(.j'avais cet avantage.)..avec mes provisions ...et une réserve de bouquins.Un train par semaine et à vapeur...je n'ai jamais eu conscience de vivre des moments particuliers...j'ai réalisé le tout quand j'ai vu ma petite fille de 11 ans...je me suis revue à son âge...
Ton aventure m'a fait sourire un peu ...mais..c'est lamentable de devoir vivre ce genre de situation...la compagnie est bien mal organisée..et comme tu dis 0 pointé!
Belle semaine en Avignon...

Bretonne a dit…

Danielle c'est promis la prochaine fois je signerai de mon prénom : Françoise.
Bises

Danielle a dit…

Ben oui Françoise, ça serait bien, bien, bien...

Je m'en réjouis...

Bises du soir à toi...

Danielle a dit…

Chère Danielle,avec ce que tu racontes de ton enfance je comprends que mon histoire de transport te fasse sourire, la petite fille du train en a vu d'autres...-:)))

je suis en Avignon et le ciel est très bleu.

Bises et bonne journée à toi,

pauline40100 a dit…

je vois que thello ne s'améliore pas... j'y était en septembre 2012 cf mon récit de voyage
http://train-thello-paris-venise.jimdo.com
aussi avec plusieurs clients mécontents de thello nous avons fait un collectif de recours contre la compagnie ferroviaire Thello et nous collectons des témoignages avec l'aide d'un questionnaire :
https://www.facebook.com/trains.de.nuit.thello.puces.punaises
il faut quand même qu'un voyage ne gâche pas un séjour à venise...

pauline jeannette Bessonart a dit…

j'aime beaucoup le ton de la narration de ce voyage ...
jai eu aussi une aventure avec Thello et je me croyais chez Ubu depuis le début jusqu'à la fin : arrivée à venise avec 24 piqures de ????? sur tout le côté gauchedu corps...unejournée à l'hôpital général de venise... merci Thello j'ai vu les services des urgences de Venise...et 10 jours de séjour "maussades"
depuis j'ai mis une "pétition" sur internet pour informer...
https://www.change.org/fr/pétitions/gouvernement-français-trenitalia-véolia-transdev-obliger-la-société-ferroviaire-thello-à-modifier-son-management-clients-et-personnels.
Tous les témoignages des mésaventures de voyageurs de Venise font froid dans ...le coeur...je crois que je vais jouer à la loterie pour me payer l'orient express la prochaine fois !!!