dimanche 12 juin 2011

Mes pailles et bambous...


Le magnifique sac trouvé à la brocante ce matin

Je suis allée faire un tour ce matin sur la petite brocante de ma ville, le ciel hésitait entre pluie et soleil, et au milieu de milliards d'objets et vêtements divers qui se vendaient partout, j'ai trouvé, sans chercher,  un sac en paille, si beau, si raffiné, si élégant, que je l'ai acheté pour 2 euros à un monsieur tout souriant... Je ne connais pas la provenance de ce sac, je peux juste imaginer qu'il vient de quelque part en Afrique... Juste un continent pour rêver...


Comme je me rendais au supermarché du coin, je tenais d'une main mon chariot à roulette, et de l'autre mon divin sac en paille, j'étais bien embarrassée... Le sac était légèrement plus grand que la largeur du chariot, si bien que je ne pouvait pas mettre "papa dans maman"... Je ne me lassais pas de regarder la petite paille... Comment ont-il fait pour la coudre, aucune couture apparente, du grand art !



Le petit détail qui tue...

Quand je suis rentrée chez moi, je me suis amusée à revisiter les coins où j'avais mis mes pailles, des petits paniers achetés ici ou là pour la beauté, la finesse la délicatesse, la forme, la matière, la couleur, sans discernement, et dont je me sers tout le temps, je me suis dis : montrons ces beaux objets à mes amis de la toile... Faisons les choses en grand...

Le beau sac du Cambodge

Mon petit sac du Cambodge, tressé en chevrons, très courant là-bas... Depuis mon retour en France, il ne me quitte plus, mon appareil photo, mon livre, mon foulard, des petites courses y prennent facilement place, et voilà que les anses flanchent, je les ai renforcées avec de la ficelle, bien serrée, j'espère que ça va tenir le coup encore longtemps... La paille de riz est fine...


Le sac traditionnel du Cambodge


Les étoiles du centre Beaubourg de Metz

Le magnifique cabas du Cambodge, on le trouve sur tous les marchés, il se vend en général par quatre ou cinq, empilés les uns dans les autres, il est fait en bambou, léger et fragile à la fois, très bon marché, j'ai eu beaucoup de succès à l'aéroport, car les gens du pays le remarquaient avec plaisir, leurs sourires  voulaient  dire, tiens, elle a acheté ce petit cabas que nous fabriquons depuis des milliers d'années... Dans un livre de photos sur les beautés d'Angkor qui date des années 50 où l'on voit les bonzes occuper les lieux sacrés des temples anciens, il y a toujours un panier comme celui-là parmi leurs affaires... Il faisait vraiment partie de la vie quotidienne. Aujourd'hui, je m'en sers juste comme porte-revues, trop fragile pour les courses, je pense surtout que je ne pourrais pas de sitôt retourner au Cambodge pour faire des emplettes... Avez-vous remarqué : même dessin,même tricotage,  même couleur, pour la structure du Centre Beaubourg de Metz.


Le petit vide-poche

Ce très petit panier, perché sur son socle, en paille,  me sert de vide-poche, je l'adore, il est dans l'entrée, j'y mets mes clés dès que j'ouvre ma porte, je lui jette toujours un coup d'oeil admiratif, il m'aide à rester ordonnée, et je ne perds jamais mes clés.


La corbeille pour Télérama

Cette superbe corbeille, je l'aime beaucoup aussi, je ne me lasse pas de ses arabesques et de ses couleurs, je la place sur une table basse devant mon canapé, et j'y mets Télérama... Je l'ai achetée aux puces de Montreuil pour trois fois rien... Je pense que c'est aussi un travail africain...


Le panier à pain

Ma petite corbeille à pain, toute en dentelle, toute en charme, je l'adore, pas de repas de famille, pas de petit repas entre amis sans elle, chaque fois que la sors, je la caresse du regard, je glisse au fond,  selon la fête, un beau mouchoir brodé ancien pour retenir les miettes, ou une jolie petite serviette en papier, toujours blanche... Je l'ai achetée dans une brocante pour une petite pièce... Je pense que c'est un raphia tressé autour d'une légère armature en fer pour former les bords... Le pain est bien meilleur dans ma merveille. je pense que c'est un travail français, du midi de la France...


Les dessous de plat

Mes dessous de plat tressés en jonc de mer, ils sont tout le temps sur ma table de séjour, je ne peux m'en passer, un café chaud, un plat brûlant, une tasse de thé, ils glissent élégants et silencieux dans tous les coins, trouvés aussi sur des brocantes, il y a très longtemps, mais le temps ne fait rien à l'affaire... D'Afrique sans doute...


Le panier à tricot

Ma corbeille à tricot, ce modèle a eu un succès fou, on le trouve partout, c'est un cadeau de mon fils aîné... Il se trouve toujours le dernier ouvrage à terminer, ici un châle en pure mohair, commencé il y a des millions d'années, j'ai bon espoir de le terminer très vite, mais pas avant de partir à Venise tout de même...



La petite nasse dessus dessous

Allez, pour finir, je reviens au Cambodge, avec cette petite nasse (dessus / dessous) qui sert à pêcher le poisson, on coince le poisson au fond de l'eau et le tour est joué, enfin presque... Je l'ai achetée dans un marché populaire, il est en bambou, j'en chapeaute une petite lampe de chevet qui a retrouvé une vie nouvelle, avec ce gracieux abat-jour...

J'espère que vous avez tenu le choc devant mes pailles et mes bambous, je dois dire qu'à les photographier pour les exposer sur mon blog, je leur fais une fête bien méritée... 

8 commentaires:

Michelaise a dit…

Elle est impressionnante ta collection et la façon dont tu la racontes la rend encore plus belle, elle devient "vivante" ! j'adore le panier à tricot, et ton dernier achat, et tout le reste d'ailleurs... dis-moi, ce dernier achat sera le sac de Venise ??

Danielle a dit…

Merci Michelaise, c'est vrai j'adore tous ces petits objets du quotidien... Non, bien sûr tu vois la paille n'est pas adaptée à Venise, j'ai besoin de solide, comme toi avec des poches, en bandoulière, en tissu moderne... Il couleur est sable après la pluie... Ou la marée...

Passe une très bon lundi de Pentecôte.

Artemisia a dit…

Tu es vraiment époustouflante ! cette collection de paniers est un vrai chef d'oeuvre d'esthétique ! ils sont très beaux ... et bien mis en valeur !

Danielle a dit…

Oh ! Merci Dominique, ce petit penchant pour les vanneries, me tient depuis toujours, j'ai réduit la collection autant que j'ai pu, je tiens absolument à ce que toutes mes vanneries me servent tous les jours ou presque... Ça limite :-)))

A tout bientôt bises du soir.

Enitram a dit…

Une belle collection qui parle aussi de voyages et ça j'aime!!!!
Tu tricotes aussi ?

Danielle a dit…

Merci Enitram, d'être de ma balade, non je ne tricote pas, ce châle est au crochet, mais je n'arrive pas à le terminer :-)))

Bises du jour.

Darwine a dit…

Merci de bien vouloir prendre en compte qu'il s'agit en fait du Centre Pompidou à Metz que vous citez sur cette page. Merci.
www.centrepompidou-metz.fr
Une résidente de cette belle ville ;-)

Danielle a dit…

Je prends en compte, merci madame la résidente :-))

En bonne parisienne tous les centres Pompidou restent pour moi les centres Beubourg...

Le monde est petit sur la toile !