jeudi 2 décembre 2010

La carte et le territoire... Michel Houellebecq


C'est quoi cette histoire ? Je n'ai jamais rien lu de cet auteur, il faudrait quand même que je m'y mette... C'est fait, avec le prix Goncourt 2010.

Le récit est attachant, peu de personnages, le narrateur qui est artiste peintre, l'histoire se passe de nos jours.

J'ai lu ce livre presque d'un trait, facile, direct, pas de périphrase, pas de métaphore, pas de poésie non plus...

L'écriture est lisse, pointilleuse sur les détails techniques, la liste des supermarchés, tout sur les réparations de chauffe-eau, et le chien de la race des Bichons... D'autres détails extrêmement passionnants sur les cartes Michelin ne vous sont pas non plus épargnés.

Page 426, notre narrateur Jed Martin "prit congé d'une existence à laquelle il n'avait jamais totalement adhéré", page 428 la dernière, Houellebecq médite, avec la fin du narrateur, sur "la fin de l'âge industriel en Europe et plus généralement sur le caractère périssable et transitoire de toutes l'industrie humaine".

Le livre est amer, moqueur, ironique, sombre, sans joie, une description fine et sensible d'une relation (ratée) entre le narrateur et son père.

Pourtant, je ne suis pas sûre d'avoir retenu grand chose du récit, je n'ai ressenti aucune émotion, j'ai exploré le Goncourt avec curiosité, je cherchais une belle découverte, et j'ai refermé le livre en m'interrogeant sur le style, l'histoire, le ton de l'oeuvre... Je n'ai rien trouvé.

Et vous ? Parlez moi de votre enthousiasme s'il vous plaît... Je me sens très seule derrière ces lignes !

16 commentaires:

Miss Lemon a dit…

Chère Danielle

Je ne pourrai vous aider et vous trouve bien courageuse et perspicace de tenter H...je ne suis certainement pas assez curieuse !

Bonne soirée.
Miss Lemon.

norma c a dit…

Je ne l'ai pas lu, Danielle, je n'en avais pas grande envie et encore moins maintenant.
Le 15 décembre (lors de mon billet mensuel sur mes lectures), je parlerai d'un livre que j'ai trouvé passionnant et que tu aimeras, je pense...
Un peu de suspense en attendant...
Bonne soirée, à bientôt !
Norma

Danielle a dit…

Merci Miss de venir me voir, ça m'aide quand même :-)))

Bonne soirée à vous aussi.

Bises du soir.

Danielle a dit…

Merci Norma, j'attends donc avec impatience le bon livre du mois...

Super ! J'adore mettre mes pas dans les pas d'une enthousiaste...

Bises du soir...

Enitram a dit…

Pas de chance ! Je n'ai pas envie de le lire, pourquoi ? J'en avais lu un , dont je ne me souviens même plus du titre, qui m'avait laissé qu'un goût amer dans la tête et on en fait tant de tapage. Il voulait ce prix, il l'a eu... Et ton avis me conforte dans mon choix.
Bonne soirée

Danielle a dit…

Enitram, cherchons d'autres auteurs alors...

J'attends le petit coup de pouce de Norma... et puis les belles rencontres littéraires...

Nous trouverons bien de quoi nous réjouir. Cherchons ça ne manque pas...

Biese du soir.

Felice a dit…

Bonjour Danielle,

J'ai ressenti la même chose que vous à la lecture de ce Houellebecq qui était également mon premier... Le sujet m'a retenu, car l'histoire de l'art est une de mes passions, mais compte tenu du peu d'intérêt du style lisse de l'auteur, je me suis dit que je retournerais à une lecture estivale qui m'a beaucoup plu : l'historien de l'art Daniel Arasse!
Du côté de la fiction, je garde en réserve l'ouvrage d'un écrivain d'origine haïtienne qui vit depuis de nombreuses années au Québec : L'énugme du retour de Dany Laferrière...Prix Médicis de l'an dernier, cette oeuvre est considérée comme un roman, mais elle procède davantage du fragment poétique et de l'autobiographie. Comme j'avais beaucoup aimé L'odeur du café du même auteur, je prendrai certainement plaisir à cet avant-dernier livre.

Portez-vous bien

Danielle a dit…

Merci Felice et bienbenue sur mon blog, je me sens moins seule avec votre avis... Je vais immédiatement aller à la bibliothèque chercher les auteurs qui vous m'indiquez...

Moi aussi j'ai été intéressée dès le début du livre par le thème de l'art, d'autant que j'aime les deux artistes dont Houellebecq parle.

Prenez soin de vous et je vous dis à bientôt.

autourdupuits a dit…

Ma pauvre Danielle je ne vais pas pouvoir t'aider car d'abord je n'aime pas Houellebecq.
Ensuite je ne lis plus jamais le Goncourt depuis que par hasard un jour j'ai trouvé le testament d' E de Goncourt et que je l'ai lu.Il stipulait entre autre ceci:

"Mon vœu suprême, vœu que je prie les jeunes académiciens futurs d'avoir présent à la mémoire, c'est que ce prix soit donné à la jeunesse, à l'originalité du talent, aux tentatives nouvelles et hardies de la pensée et de la forme. Le roman, dans des conditions d'égalité, aura toujours la préférence."

Tu es bien d'accord avec moi qu'il y a belle lurette que ce voeu n'est plus respecté!!
Quant à Houellebecq tu conviendras que ce n'est pas un perdreau de l'année!
J'arrêterai là mes comparaisons entre les souhaits de E de Goncourt et le choix de cette année entre autre

Bonne journée

Danielle a dit…

Françoise, tu as raison... Le Goncourt a évolué :-)))

Je voulais en avoir le coeur net avec Houellebecq...

Maintenant je tricote... Après je reprends mes lectures...,

Donne moi un tittre de merveille des merveilles à lire en ce moment, stp ?

Belle journée à toi.

Georg-Friedrich a dit…

Ben moi c'est tout pareil. Ce type me dégoûte, ses livres ne m'ont jamais tenté et ce n'est certainement le fait qu'il soit goncourtisé qui me fera changer d'avis. Je te trouve bien courageuse et pour ma part je préfère réserver mes forces pour Flaubert dont j'entreprends, dans la seconde suivante, la conquête de sa correspondance! Gros bisous.

Danielle a dit…

Merci GF d'être passé, oui "Goncourtisé" certes ! Je n'ai éprouvé aucune joie à le lire, même une pointe de tristesse pour ce style si menu...

Biens sûr, je te souhaite beaucoup de bonheur à la lecture de Flaubert... Beaucoup beaucoup...

Gros bisous du jour.

nw a dit…

Chère Chère Danielle,
Moi j'aime beaucoup ce dernier livre de Houellebecq....et tous ceux que j'ai lu, en particulier la possibilité d'une île.
Evidemment ça ne fait pas sauter de joie. J'aime son regard sur le monde et l'amertume qui s'en dégage, même si c'est très loin de mon propre tempérament. J'aime la facture très classique de l'écriture, aux antipodes d'un style tapageur ou tape à l'oeil. Pour moi c'est un très grand écrivain. Peut-être faut-il en lire plusieurs, pour entrer dedans ? Inutile de te dire que toutes les polémiques autour de sa personne ne m'interessent pas du tout, pas plus que les traditionnelles cancans autour du Goncourt. Nous prendrons le temps d'en parler, un de ces 4.
Je t'embrasse.
Anne-Laure

Danielle a dit…

Oui, oui, oui, prenons le temps d'en parler, je suis très impatiente de le faire avec toi.

C'est vrai qu'il est aux antipodes d'un style tapageur, ce qui n'est pas pour me déplaire, bien sûr.

Oui, parlons-en.

Je t'embrasse fort et fort. Merci de tes mots A.L.

Lorenzo a dit…

J'ai lu et, même en faisant fi de tout ce qui se dit ou se voit du personnage, j'ai une fois de plus, gardé en refermant le livre, une impression désagréable. Aucun plaisir dans la lecture, aucun confort, aucun sourire. Cela m'a fait l'effet d'un médicament un peu amer qu'on nous oblige à avaler. Moi non plus je ne lis pas les goncourts. J'aime mille petits auteurs sans prétention qui nous offrent parfois - souvent - des merveilles. Francesco Rappazzini, par exemple, italien bilingue qui écrit indifféremment en français et en italien, vient de sortir un petit, tout petit roman, discret, sensible, drôle qui fait l'unanimité chez ceux qui l'ont lu. L'absente est une histoire lourde, qui pourrait être triste, mais on est bercé page après page par une petite musique que les amateurs de lecture reconnaissent sans coup férir. De la vraie littérature. Houellebecq n'est pour moi, pardonnez cette acidité soudaine, qu'un produit quelconque du snobisme parisien. Mais je suis loin d'avoir tout lu de cet auteur encore. Je tiens à ma santé mentale en fait.
Bien à vous,
Lorenzo

Danielle a dit…

Lorenzo merci d'être passé, voilà donc un auteur qui fait polémique.

J'ai une conversation en attente avec une amie qui a des arguments sincères et des émotions vraies ressentis avec la lecture de Houellebecq...arguments que je n'ai pas trouvés à la lecture. je reste donc curieuse de ses avis...

Par contre je vais de ce pas lire Rappazzini... Je reviens :-)))

Passez une bonne journée.