mercredi 3 novembre 2010

Appartements avec jardins... A vendre.



En face de chez moi, ils construisent des immeubles avec jardins, des grandes affiches sont là pour nous prouver que ça va être beau comme ça, le ciel est sur toutes les terrasses, il y a des palmiers au pied de chaque escalier, on se croirait aux Caraïbes. Je ne vous parle même pas des parasols de toutes les couleurs qui scintillent sous le soleil, ils vendent donc même le beau temps, comme dans Peau d’Âne de Jacques Demy ?



Après les fondations, creusées comme pour des fouilles antiques, avec patience et efficacité, on voit très vite que ça ressemble à un parking. La dalle de béton est lisse comme du papier glacé, pourtant j’ai vu les ouvriers piétiner ce glacis avec des bottes en caoutchouc, après ils ont étalé le magma à la spatule, exactement pareil que sur votre gâteau, quand vous étalez la belle couverture au chocolat, bien brillante, comme un miroir, où vous pouvez vous voir dedans, vous voyez ? Le bâtiment, c’est la même cuisine.



Après le parking, on verra monter les étages, un par un, sans escalier au début, avec la grue, l’énorme grue qui n’a qu’une patte, le grutier à 50, 100 mètres de haut, doit voir le monde en tout petit, il est assis pendant des heures dans sa petite guérite en verre, entièrement soumis au vent et au tourniquet, j’espère qu’il a le cœur bien accroché ? On dirait une mouche dans son bocal.

Pour les appartements c’est parfait, le béton, les parpaings, le ferraillage, mais pour les jardins, comment vont-ils faire pour les construire ?

Il ne reste plus du tout de terrain pour planter même un crocus, il va falloir tout inventer.

Autour du terrain pour appartements, il y a bien quelques peupliers qui appartiennent déjà au parking d’à côté, ils vont peut-être les emprunter ?

Dans ce chantier, rien ne traîne, pas un boulon, pas une pelle, tout est super nickel, ça va drôlement changer quand ils devront jardiner. Ils changeront de bottes, mettront des chapeaux de soleil, sortiront les arrosoirs ?

Ça va être une surprise pour moi, vu la dalle de béton qui s’étale partout, de voir comment on construit un jardin sur un plancher dur comme de la pierre.

La terre, ils vont peut-être ramener celle qu’ils ont enlevée au départ ? Il y en avait toute une colline. Ils l’ont peut-être stockée dans un grand espace vert, remuée, semée, arrosée, ils vont peut-être la rapporter toute fleurie, avec les fleurs de la saison qui correspond à la date de livraison, pour ressembler à celles du catalogue de vente ? On peut vraiment calculer tout ça ?

Je dois vous dire que je comprends parfaitement comment on fait des appartements, mais je me demande comment ils vont faire pour construire des jardins sans une terre profonde ?

Pour que ça ressemble aux affiches, il faudra bien trouver une solution. Car les promesses il faudra bien les tenir, les futurs propriétaires doivent beaucoup compter sur la campagne qu’ils vont pouvoir admirer de leurs fenêtres.

Pour l’instant, je vois la grue tourner, les casques blancs des travailleurs du bâtiment s’agiter, mais il ne reste plus un gramme de terre…

Je vous raconte au fur et à mesure comment on installe de la nature à la place des voitures…


10 commentaires:

norma c a dit…

Les lendemains de construction sont souvent terribles.
Chez nous, nous avons dû regagner le jardin sur les remblais, la rocaille, faire apporter de la terre, tout ça à la force du poignet, mais après 5 années, le résultat est plutôt bien...
Mais quel travail pour que la nature retrouve ses droits !
Bonne journée, Danielle !
Norma

Danielle a dit…

Bravo Norma pour votre coin de Paradis... C'est génial !

Je vais donc surveiller les jardins de l'autre côté de ma rue, après, je vais voir pour qu'ils apportent aussi la mer :)))

Passe une très bonne journée, bises du matin.

beatrice De a dit…

Chaque fois que je vois le mot *chocolat*,il me rappelle ma vitrine sur ce sujet. Chocolat ... Suisse... Je pensais qu'elle serait la plus facile à monter. Tintin. Il a fallu insister pour recevoir des boîtes vides.
Il était trop tard pour relancer un fabricant de Genève qui m'avait dis non ! Je lui ai envoyé la photo de la vitrine avec ces mots * La vitrine s'est taillé un franc succès... sans vous ! * Le lendemain j'avais un coup de fil. Il ne lise pas le courrier complètement . Au mot culturel... poubelle. Beaucoup de monde leur demande de l'argent, alors. Evidemment j'avais écrit * vitrine culturelle*, et ne leurs demandais que des emballages ... vides.
A la prochaine vitrine *de seconde main*, j'ai pu faire leur promotion. Ils m'ont envoyé des emballages ... vides... et... pleins.
je n'ai jamais autant mangé de chocolat pendant la préparation de cette vitrine.

Après il faut aller en Norvège, marcher 20 km. par jour en jeûnant toute une semaine. Trêve de plaisanterie... après le reportage sur la France viendra la Norvège.
N'oubliez pas de faire un saut sur les blogs * Japon, et les tricots *... Liens en haut à gauche.

beatrice De a dit…

Danielle.
J'espère que vous ne m'en voudrez pas de vous avoir sélectionnée pour le questionnaire de l'amitié. J'ai du m'exécuter à l'invitation d'Elfi.
Voir au bas du poste du questionnaire rempli, dans mon blog. Les gens peuvent venir chez vous en cliquant sur votre nom. Pas mal la pub... Non ? Alors faites remonter vos souvenirs. Je me réjouis de vous lire.
un petit coucou de Lausanne.

Danielle a dit…

je vais voir Béatrice, votre questionnaire, je me réjouis d'y participer...

Pour le chocolat, j'avais lu il me semble vos aventures avec votre vitrine de chocolat :))))

Merci Béatrice d'être passée.

A tout bientôt sur votre blog.

beatrice De a dit…

La marche à suivre est dans les commentaires dans le poste *questionnaire*. Si vous voulez que je passe le texte sur votre blog, dites le moi.

J'ai certainement déjà raconté cette histoire de chocolat sur d'autres blogs. vrais de vrais.

Danielle a dit…

Merci Béatrice, je veux bien :)))

le chocolat est inépuisable... vous avez mille fois raison...

Bonne journée Béatrice

Bises du matin.

autourdupuits a dit…

Tu devrais faire un billet chaque jour afin que nous ayons notre moment rire quotidien que tout les médecins nous préconisent!
Tu n'as peut-être pas tout à fait tort pour la terre enlevée ils vont peut-être la rapporter et puis tu sais maintenant on a non seulement du gazon en bande que l'on déroule mais des bandes de fleurs aussi que l'on déroule!!
Et puis les palmiers c'est un grand classique dans nos contrées parisiennes,comme ils ne supportent pas nos températures ils crèvent,avec ou sans une bonne base de terre!!
La mer je ne peux pas te dire
Je vais interroger notre cabinet d'urbanisme!!!
Bon dimanche

Danielle a dit…

Françoise, oui, je me réjouis de ton rire...

Oui, oui, demande aux urbanistes comment ils pourraient faire pour installer un peu de campagne dans nos villes...

J'aime bien les murs de Patrick Blanc on pourrait s'en servir plus souvent...

Je compte sur toi pour les idées...

Passe une bonne soirée.

beatrice De a dit…

Pour Danielle. Marche à suivre :

Relevez les questions sur un poste sur votre blog.(Copier coller ou non). Répondez à chaque question avec vos souvenirs.

En haut du poste, ajoutez le logo avec les deux mains en le capturant. Il est plus sympa si vous dites qui vous a invité à ce questionnaire. Vous mettez mon nom de blogeuse avec un lien. 
Pour mettre un lien :
Capturer l'adresse du blog que vous voulez mettre en lien. Dans ce cas le mien, inscrite dans la deuxième ligne en haut d'un blog concernés. vous passez la souris dessus pour que l'adresse vienne en bleue. faites *pomme c * pour le Mac). L'adresse reste dans la souris.

Ensuite, passez, avec la souris en bleu, dans ce cas, sur mon nom dans votre poste en travail.
Ensuite allez sur *associer* à côté du logo où vous appuyez pour ajouter des photos. Dans la lucarne qui s'ouvre, faites *pomme v * pour *coller l'adresse qui est dans votre souris. Testez si le lien fonctionne. Faites OK et le tour est joué. 
En cliquant sur un nom que vous avez passez en bleu vous devez atterrir sur le blog concerné. 
Il est juditieux de mettre les noms à cliquer dans une couleur contrastante, pour que les gens comprennent qu'ils peuvent cliquer là.

Regardez en bas du poste, où j'ai mis les noms des blogeuses invitées.

Ajoutez 10 noms de blogeuses que vous voulez inviter. Avec leur lien ou pas. C'est plus sympa que nous puissions aller voir le blog des personnes que vous avez invité. 
Quand vous aurez compris le système vous y prendrez goût. Vous pouvez cliquer sur les différents noms mis dans mon questionnaire et, surprise, vous atterrirez *ailleurs*

.Faites un copier coller sur une* feuille* à part, mail ou world et imprimez le tecte . Il sera plus facile de le suivre.