mardi 26 octobre 2010

Alice... Est renversante.


Vous vous souvenez d'Alice, ma voisine de 96 ans qui ne voulait plus continuer à vivre ? (post du 31/8/2010)

Je l'ai rencontrée dans la rue cette semaine, elle allait, légère, à petits pas, menue, une grande baguette de pain sous le bras, il faisait beau, elle avait juste un beau gilet sur le dos, pas de manteau, pas d'imper, on était encore en été... Ses cheveux, je ne sais plus s'ils sont blonds ou blancs, toujours bien peignés, ondulent...

Bonjour Alice, comment allez vous ? On s'embrasse, on se sourit...

Bien, merci, je reçois ma fille à midi, une seule phrase dans le même sourire.

Vous faites quoi à manger ? Je fais un rosbif, je fais toujours un rosbif, ah bon ! Oui, toujours, avec des petites pommes de terre, super ! Et le dessert ? Une crème renversée, magnifique Alice, moi aussi j'adore ça.

Alors-là nous étions à égalité, car moi aussi je fais souvent des crèmes renversées, ou des crèmes au caramel. Mais Alice, comment faites-vous votre crème ? Vous mettez du caramel au fond de votre moule ? Bien sûr, vous faites cuire au bain marie ? Bien sûr.

Nous étions quasi concurrentes, avec notre meilleur dessert familial, ses fils le réclament, ses filles aussi. Elle avait tout fait le matin, de bonne heure, il manquait juste le pain qu'elle avait sous le bras.

Maquillée, parfumée, elle était prête pour la réception.

Dans l'ascenseur... Nous avons encore peaufiné notre conversation sur la crème renversante.

Bon appétit Alice, passez du bon temps avec votre fille...

On sonne à la porte, j'ouvre et je trouve Alice, une petite assiette à la main remplie de crème aux oeufs... Tenez ! Mais Alice, il ne fallait pas, vous avez détruit l'harmonie de votre dessert, pas du tout, ça me fait plaisir, prenez, elle est ratée, il y a des petits trous partout... J'ai dû la faire trop cuire.

Alice, merci beaucoup, il ne fallait pas, mais le sourire en disait plus long que les paroles, il fallait prendre l'assiette, avec la crème amitié, embrasser Alice et refermer la porte.

Il y avait bien les petits trous partout dans le dessert, ces petits trous je les connaissais bien, toute âme sensible qui fait des crèmes au caramel connaît bien ces petits cratères épouvantables qui naissent d'un thermostat trop élevé, et qui ruinent l'aspect lisse et impeccable qu'aurait dû avoir le dessert, culte.

C'était dimanche, un dimanche avec dessert d'Alice.

C'est fou comme Alice me met de bonne humeur ce dimanche... Elle continue.

10 commentaires:

zen a dit…

Danielle, ça fait longtemps que je ne te l'ai pas dit : je t'adore !
Bises

autourdupuits a dit…

Du coup tu n'es pas allé manger ton petit gâteau dominical!

Délicieuse histoire,aussi délicieuse qu'Alice et sa crème renversée.
Elle en a des ressources ton Alice,c'est bien le pays des merveveilles

Je ne l'ai pas testée mais je me souviens de cette recette

Pour Alice:


http://cielbleudecastille.blogspot.com/2010/06/dessert-pour-regaler-mes-petits-et-pour.html

Bonne journée

autourdupuits a dit…

"Tu n'es pas allée" me convient mieux
Oups!!

maite a dit…

Ce sont toujours les desserts les plus simples les meilleurs, moi aussi je connais les petits cratères...Merveilleuse Alice, bonne soirée !

Danielle a dit…

Zen, oh ! Comme c'est touchant de te lire, quel bonheur ! Merci.

Bises du soir à toi également.

Danielle a dit…

Françoise, mais bien sûr tu as tout deviné, je n'ai pas mangé mon gâteau dominical, j'ai dégusté la crème d'Alice qui était très bonne, peut-être un poil trop sucrée :)))

Mon Alice est merveilleuse c'est vrai.

je vais très vite aller donner la recette à la belle Alice.

Merci Françoise, bonne soirée à toi.

Danielle a dit…

Maité, tu connais aussi les terribles cratères, le secret c'est le temps de cuisson et la douceur du thermostat... Pour la crème il ne faut pas se presser :)))

Merveilleuse Alice comme tu dis.

Bises du soir.

Enitram a dit…

Il ne faut pas se presser pour la crème renversée... Laissons le temps au temps... Et ton Alice t'a fait un cadeau du coeur et tant pis s'il y a des trous, n'est-ce pas?
Je commence à ne plus pouvoir me passer de tes histoires merveilleuses....

Danielle a dit…

Oui Enitram, la crème renversée demande de la patience... Et moi je commence à ne plus pouvoir me passer du tout de mes lecteurs...:)))

Merci à toi, passe un bon vendredi plein de douceur.

Anonyme a dit…

Merci pour cette information interessante