jeudi 8 juillet 2010

Les albums photos...




Les photos de famille.


Le rangement des photos de famille est une affaire très complexe, vous en savez sûrement quelque chose ?

Je n'ai jamais connu la rangée d'albums de famille, sagement posés sur le rayon de la bibliothèque, se confondant avec les livres, ou dormant dans un tiroir, une valise bien à plat, les uns sur les autres.

J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les auteurs de telles pratiques. Comment font-ils ? Pour classer, il faut sélectionner, jeter, choisir ? Je n'arrivais même pas à imaginer que cela puisse s'appliquer à moi. Vous voyez, ça démarre mal !



Dans ma famille, j'ai toujours connu les photos bien rangées en vrac, dans la boîte de biscuits, la vraie, en métal, délestée de son étiquetage, mais je sais depuis très longtemps que c'est la marque LU, j'en suis certaine.



Il y en avait plusieurs boîtes, voire plusieurs tiroirs, il y avait énormément de photos, et ma famille avait choisi la règle du classement "nature". On ne connaissait pas d'autre façon de classer les photos dans ma tribu. On ne collait pas dans les coins, on entassait.

Pour regarder les photos, on se mettait à table, on sortait les boîtes, les tiroirs, et nous tirions à vue, comme si nous jouions à la bataille. Il fallait toujours que ma mère soit à côté pour sous-titrer l'intégralité des visages. Ce doux désordre nous offrait une vision familiale inter-générationnelle, nous étions en avance sur notre temps.


En ce temps-là, les photos étaient très petites, il fallait vraiment avoir de bons yeux pour distinguer les personnes, et puis, avec les années, les photos se sont agrandies, la couleur a remplacé le noir et blanc, les boîtes et les tiroirs se sont remplis.

J'ai donc perpétué la tradition du classement "nature".

Un petit changement cependant, j'ai abandonné les boîtes, j'ai modernisé, au profit des enveloppes, de tous les formats, j'ai écrit des noms dessus, et je les ai mises bien à plat dans deux tiroirs, dans la fantaisie la plus totale, j'ai conservé l'ordre : la dernière arrivée pousse l'autre.




De toute façon, personne ne les regarde.

Comme je vis essentiellement au présent, je n'ai jamais envie de me plonger dans les enveloppes. Je me dis quelques fois, tiens, pendant les vacances, je vais faire un tri, rajouter des enveloppes, affiner les répartitions, et je ne le fais jamais.

En fait, mes photos sont rangées comme mes cartes postales, au fur et à mesure de leur arrivée, vous avez compris le système.

Je pousse même le vice jusqu'à bien conserver cet ordre, pour me faciliter la vie. En fait, le classement sert à ça, à se faciliter la vie. Quand j'ouvre le tiroir, j'ai donc les dernières naissances, les derniers mariages, les dernières vacances.



J'envie les beaux albums avec le joli papier de soie entre chaque page. Cette oeuvre d'art ne sera jamais pour moi, hélas.

J'ai eu quelques espoirs avec ma petite-fille, qui est passée par le stade : "mamie, on regarde les photos, la prochaine fois que je viens, et on les range mieux !" "Bien sûr ma chérie, faisons-le"...

Combien de fois avons-nous fait des projets de classements ? Elle voulait m'aider, tout bien classer, comme chez sa maman. J'étais contente.

Et puis, les années ont passé, ma petite-fille a grandi, elle n'y a même plus pensé, elle avait d'autres affaires à régler, bien plus importantes que le rangement des photos de sa mamie. Les photos sont restées les unes sur les autres.



Et puis après sont venues les photos numériques, j'étais devenue très forte en classement, mes dossiers sont parfaitement rangés, j'y ai mis des milliers de photos, je les retrouve en un clin d'œil, je les envoie à tout le monde, avec un grand plaisir. Je trouve ça très pratique et je me suis découvert un goût pour la photo... J'avais l'œil, et je ne le savais même pas.

Je n'aurai jamais d'album, trop tard, je suis calibrée pour le tri à l'aveuglette...

Dites-moi comment vous faites, ça me donnera du courage !

10 commentaires:

VenetiaMicio a dit…

Et bien si cela peut te consoler je pratique la même méthode...il y a les boîtes à chapeaux ou les tiroirs où se sont entassés depuis plusieurs générations, tous les souvenirs.Rien n'est classé, tout mélangé, le sépia du 19e avec le noir et blanc 20e siècle, suivi par la couleur...J'ai commencé à faire des albums et des carnets de voyages avec Venise.
Puis quand ma petite fille est née, j'ai commencé à faire des albums, puis à en créer à partir de l'ordi avec Photoways, on ne colle plus les photos, c'est déjà plus moderne ! Ce sont des livres. Maintenant je peux les classer dans la bibliothèque et en un clin d'oeil je retrouve immédiatement tout ce que je veux voir, fini la table envahie par une montagne de photos.
Bon weekend
Danielle

Danielle a dit…

Bravo Danielle, nous sommes allées à la même école...

Comme nous sommes modernes:)))

Passe une très bonne soirée à tout bientôt.

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

Belle chronique. Ton billet nous fait poser cette question : que faisons nous de notre passé ? La photographie est une mémoire précieuse mais il est vrai que e n'est pas la seule façon de se souvenir. Étant comme toi, plus enclin à vivre dans le présent que dans le passé, ici, nos albums de photos se transformés, au fil des temps en " boîtes de photos en vrac". Nul n'est parfait, tu vois.Pourtant ta chronique m'a donné envie d'aller revoir quelques unes de mes photos. Compliqué tout ça !

Merci pour cette très belle page de ton blog et bon Dimanche,

Roger

Danielle a dit…

Merci Roger d'être passé dans mon chemin... Je suis très touchée.

oui, la question se pose comme tu la poses.

Et puis si ça t'as donné envie d'aller voir tes photos, c'est bien aussi.

En fait, les photos sont dans ma tête... Et je me rends compte que je n'ai pas besoin de remonter autant en arrière, tu vois ?

Toi aussi Roger passe un bon dimanche, et continue tes beaux chemins...avec nous.

Danielle

Aldo a dit…

Chez moi les photos ne sont pas dans un album mais dans quatre... je m'explique. Comme j'ai quatre enfants, ma femme a décidé de gérer quatre séries d'albums photos, une par enfant. Ce qui fait que certaines photos sont présentes dans plusieurs albums.

Danielle a dit…

Aldo, alors-ça c'est vraiment bien organisé, bravo, un album par enfant, quelle belle idée... Mais peut-être voudrons-ils emporter leur album...quand ils partiront ? Il faut en faire un 5e non ? :)))

Aldo, passez une très agréable journée, et merci d'être passé.

Aldo a dit…

Le but est effectivement que chacun d'eux puisse prendre ses albums en partant. Il en existe également une série, bien plus petite, avec nos souvenirs à nous.

Danielle a dit…

d'accord Aldo, je vois que vous avez pensé à tout, trop bien!

Bonne journée à Toi.

triton95 a dit…

toutes les familles ont utilisé la boite à biscuits, que l'on sortait régulièrement, et que l'on commentait avec ceux qui se souvenaient de ceux qui se sont tus. Avec le temps, on s'est retrouvé avec un fatras de photos inclassées, puis avec des photos numériques que, dans le meilleur des cas on diffuse par mèl, ou en diaporama sur l'écran. Plus de photos, que l'on regarde de moins en moins. et que dire des videos, qui, à part en retraite, aurait le temps de classer tout cela ?

elem a dit…

Bonjour Danielle,

c'est pour cette même raison que j'ai décidé de créer un projet autour de la photo. "Racontez votre histoire en photo".
Ce projet est en cours d'élaboration puisque je suis en train de préparer le livre de mon père et le tableau de ma mère... Si mes services peuvent aider, n'hésitez pas...

Je vous donne le lien
Une histoire de photo