dimanche 20 juin 2010

Vive le foot...

Le drapeau français






















En bas de ma rue, depuis peu, il y a une bande de zozos qui se forme le soir à partir de 17h….Jusqu’à 2 ou 3 heures du matin. À dix-sept heures, ils sont cinq, et à vingt heures, ils ont doublé. J’ai vu grossir leur nombre jusqu’à trente, le week-end en général.

Quelques fois il n’y a personne au rendez-vous, je me dis, tiens, il doit y avoir un anniversaire ? Je ne sais pas. Quand il fait froid, ou quand il pleut, il n'y a personne non plus, ils sont très météo...

Un autre soir, quand il fait beau, ils font un barbecue, il y a de la fumée qui sort de partout, des papiers gras sur la pelouse interdite, des canettes de soda sur le trottoir. La bande du bas ne boit pas d’alcool, cool !


D’autres soirs, ils jouent au foot, pas de problème, mais quand ils se mettent à dribbler à 2h du matin, ça réveille. Le foot, ça se joue avec les pieds mais avec la langue aussi, car la bande d’en bas ne se prive pas pour crier, ils font, comme ont dit, du tapage nocturne.

Un soir, deux soirs, trois soirs, les gens qui sont aux premières loges, dans les maisons du bas de ma rue, juste en face du ballon de foot, ne doivent pas rigoler tous les jours. Heureusement, moi je les entends à peine, tout juste de quoi m’inquiéter un peu.


Les gars de la bande sont tous habillés pareil, jean délavé, sacoche en bandoulière, casquette, ou capuche rabattue sur le crâne, façon mauvais garçons… Peut-être même mauvais garçons ?

Comme ils jouent, parlent, boivent, parlent, rigolent et se saluent bruyamment, les gens de la rue en ont assez de ce vacarme.


Un beau jour on a vu fleurir à une fenêtre d’un immeuble, juste en face de la bande, un grand drapeau français ! On s’est dit, tiens, il y en a qui au lieu de s’expliquer avec la bande, lui font savoir qu’à cet étage il y a un bon français, bien français… Ce n’est pas comme certains !

Avec quelques voisins, on s’est dit que ça allait tourner au vinaigre, si chacun sortait son drapeau d’origine.


Pas plus tard que le lendemain, on a vu naître un autre drapeau vert et rouge avec une petite déco au milieu, à la fenêtre de l’étage du dessous, on s’est dit, tiens, le bonjour du berger à la bergère ? On parle le langage du drapeau ici ! C’est redoutable, ça va mal se terminer cette histoire.

Et puis la semaine est passée…


Un matin j’ai vu le drapeau français qui avait changé de couleur, il était devenue rouge et vert avec une autre déco au milieu, et j’ai compris qu’il n’y avait pas que la bande qui jouait au foot, le drapeau aussi. Alors j’ai dit ouf ! Mes voisins aussi.

Je me suis dit, voilà une belle occasion de parfaire ma géographie et de suivre les championnats du monde de foot, il suffit juste de lever les yeux, et de voir la couleur du drapeau, avec la déco au milieu ou pas, au balcon du 2e étage de la maison d’en face !


















6 commentaires:

Album vénitien a dit…

Danielle, vous n'allez pas me croire...passez donc chez moi, je vous raconterai les cris et le tapage nocturne qui empêchent le centre de mon village de profiter du calme de la nuit...
Bon dimanche
Danielle

Danielle a dit…

C'est vrai Danielle ? Mais le tapage nocturne c'est juste pendant le mondial de foot j'espère ? Car pour moi, même sans foot, les zozos sont là !!! Hélas.

Bon dimanche à vous.

Album vénitien a dit…

Nous ne sommes pas épargnées, ici aussi les zozos font tapage même hors ambiance du mondial.Jusqu'au milieu de la nuit et je me demande ce que font les parents de tous ces jeunes ..ils sont aux abonnés absents..tout simplement.Hélas !

Danielle a dit…

Aïe, gravissime, comme chez moi alors !

Même au village pas de répis ! Qu'allons-nous devenir ?

Parents rangez vos enfants, mais le pire c'est qu'en bas de chez moi ce ne sont plus des enfants.

Toujours bon dimanche Danielle.

autourdupuits a dit…

Oh Danielle vous habiteriez pas très loin de chez moi vous ne seriez pas dépaysée.
J'aime beaucoup votre humour.
Moi aussi en ce moment je fais une petite révision des drapeaux
Bonne fin de journée

Danielle a dit…

Françoise, nous sommes donc dans le même paysage urbain, bruit, zozos, soyons philosophes alors !!

Moi j'essaye de faire ça.

Bonne soirée, très bonne.