jeudi 18 février 2010

Phèdre, de Sénèque, traduction Florence Dupont...au théâtre du temps


















J'ai vu il y a 15 jours, ce Phèdre de Sénèque, dans un petit théâtre parisien tout à fait incroyable, une toute petite structure : "Le Théâtre du Temps est créé en 1980 par Junji Fuseya, acteur et metteur en scène japonais, et devient l'unique théâtre japonais de Paris et de France. Arrivé en France dans les années soixante et spécialiste des arts ancestraux Nô, Kabuki et Onnagata, Junji Fuseya est auteur de livres sur la technique Hors du temps, qui puise dans l'énergie originelle de la stylisation japonaise. Pendant plus de vingt ans, il met en scène au Théâtre du Temps des acteurs français qu’il a lui-même formés à cette méthode. Adaptant les techniques traditionnelles pour les intégrer au jeu dramatique occidental, Olivier Breitman devient alors sous sa direction le premier Onnagata français. Le théâtre du Temps produit ainsi des pièces franco-japonaises uniques en France jusqu'en 2007."

le texte est magnifique ! totalement moderne, car les passions qui animent un coeur sont les mêmes aujourd'hui.

l'actrice (Sylvie Moussier) qui interprète le rôle titre, est une très belle Phèdre qui nous entraîne dans toutes les nuances des amours "coupables"...l'émotion est au rendez-vous, encore et encore...et avec la scène finale, nous sommes avec Elle dans le désespoir absolu...Bravo !

Malheureusement le reste de la distribution n'est pas à sa hauteur, la mise en scène bien maladroite...et les bancs, sans coussins, biens durs aux fessiers...

Grâce à Sylvie Moustier, j'ai fait deux rencontres : ce petit lieu inconnu, et une Phèdre superbe, extrêmement touchante.

5 commentaires:

beatrice De a dit…

Hélas, je n'ai jamais entendu parler de ce théâtre. Promis j'irais à mon prochain séjour à Paris.

Pourquoi jusqu'en 2007 ? d'autres ont pris sur eux de monter des spectacles japonais ailleurs ? Ou ce théâtre a-t-il fermé ?

Danielle a dit…

Non, ce théâtre est ouvert, et la programmation n'a plus rien à voir avec les arts japonais...j'y est donc vu Sénèque...

Anne a dit…

Merci pour cette restitution précise du spectacle auquel vous avez eu la chance d'assister. La sobriété du décor japonais a dû mettre en valeur le texte, ce qui devait bien correspondre à l'esprit de Sénèque.
Anne

sylvie a dit…

Danielle ma mère t'adore

Signé : La secrétaire de la fin des haricots !

Danielle a dit…

mais Sylvie, dis à ta maman qu'elle peut être fière de sa fille, une magnifique Phèdre...

bisous Sylvie