samedi 9 janvier 2010

Le cirage de pompes...

Il y a énormément de cireurs de chaussures à Istanbul...et un jour nous nous sommes laissées prendre à ce petit jeu...l'homme nous avait fait comprendre qu'il était très triste car son fils était à l'hôpital, qu'on lui avait coupé les deux jambes à partir du genou...Il se lamentait, pleurait même, nous n'avons pu résister à tant de malheurs, nous avons exposé nos chaussures sur le billot...résultat : les chaussures brillent comme du vernis...le cireur est content. Quelques jours après, elles perdent leur brillant et même leur couleur, on se demande ce qu'il y avait dans le produit stanbouliote !!! des larmes sans doute !



2 commentaires:

maite a dit…

Merci pour tous ces reportages sur Istanbul, c'est bien intéressant, a presto !

Danielle a dit…

merci Maite, et à bientôt.
Danielle