mardi 29 décembre 2009

Mon coup de coeur pour mon coiffeur !















Pour qualifier un bon coiffeur on dit : c'est un artiste !

Mon coiffeur à moi, j'en dirais plus : il a du coeur et les mots pour le dire.

Le salon de mon coiffeur est un vrai lieu d'humanité. Souvent j'ai pensé : on devrait laisser une caméra ici, et filmer tout ce qui s'y passe, comme dans Striptease à la Télé.

Il coiffe bien mon coiffeur, mais il parle bien aussi. Il console, il discute, il rouspète, il parle de la vie avec le monde qui vient se refaire une tête. On met sa tête entre ses mains et ça fait du bien.

Ce matin je l'ai entendu parler gravement avec un client, le consoler un peu, avec ses mots doux, émouvants et vrais, les petits coups d'oeil dans le miroir, pour se voir un peu en parlant, n'empêchaient pas ses ciseaux d'aller bon train

Mon coiffeur n'est pas toujours doux comme un agneau, il sait dire non : aux demandes exagérées des blondes qui veulent trop brunir, des brunes qui veulent trop blondir, il dit non aussi aux mèches mal accordées avec le reste de la tête, aux coupes qui dégradent, aux colorations trop répétées qui pourraient abîmer les cheveux...Il ne ferait pas de mal à un de vos cheveux, en un mot mon coiffeur est consciencieux et ce ne sont pas 40 euros et même plus, qui pourraient lui faire changer d'avis. Il conseille, et n'en fait qu'à sa tête ! Mais ne croyez pas qu'il despote, qu'il décrète, que les clientes s'en aillent fâchées, non, pas du tout, elles disent amen ! A tout, presque tout !

Il offre le café avec les petits gâteaux, des chocolats, il prend la vie du bon côté même s'il a des soucis, dans son salon on rit, qu'on boucle ou qu'on soit raide, on en sort beau de toute façon.

Avec les petits enfants, il ne rigole pas mon coiffeur, il les traite comme des grands...assis à hauteur sur le fauteuil des adultes, la première coupe de sa vie c'est vraiment important.

Dans son salon, ce n'est pas souvent le café du commerce, on essaye de réfléchir aux choses de la vie des gens.

Comme mon coiffeur ressemble à Jean-Paul Gaultier, il se soucie de sa ligne, et toutes les semaines, il se met au régime...en riant, en buvant du café et en mangeant des chocolats...

Dans son salon, on ne prend pas de rendez-vous, on passe la tête : y'en a pour combien de temps ? A tout à l'heure.

L'été, quand la porte reste ouverte, il dit bonjour à ceux qui passent sur le trottoir, c'est fou ce qu'il connaît comme monde...

Son salon, est un vrai lieu dans le quartier, un petit Havre capillaire, où l'on coupe les cheveux en quatre.

Merci mon coiffeur !! Ne change rien !

2 commentaires:

maite a dit…

J'espère que votre coiffeur pourra lire ce petit billet bien charmant et sensible, bonne année à vous

Danielle a dit…

Merci Maite de votre passage, je pense que mon coiffeur qui est très très occupé pour les fêtes va réagir..

Bonne année à vous !