mardi 1 décembre 2009

Michael Moore et le capitalisme américain !

Son film, Capitalism, a love story fait plaisir aux spectateurs venus le voir, car dès le générique de fin, toute la salle applaudit, les conversations s'engagent spontanément, une dame danse allègrement devant l'écran en mettant son foulard en se dirigeant vers la sortie, moi-même je me retrouve à discuter avec une spectatrice qui me dit "ça redonne du moral ce film, ça fait du bien" et nous voilà parties à parler de : la couverture médicale, les pertes en bourse (elle me confie avoir perdu un peu d'argent) les difficultés de la vie...

Michael Moore redonne de l'espoir, c'est vrai, même si ses démonstrations financières, vulgarisées, demeurent compliquées quand même, on entend bien ce qu'il veut dire, avec humour : A quoi profite l'argent ? pas au plus nombreux c'est sûr, il faut tout recommencer, mieux produire, mieux distribuer, mieux vivre, construire une société plus juste.

Il nous fait découvrir des trucs inouïs : des entreprises contractent des assurances sur la tête de leurs propres employés, et à leur mort ils encaissent !!! Donc, il gagnent de l'argent sur la mort de leur personnel...

Il nous apprend aussi que bien des familles, expulsées de leur maison, pour défaut de paiement des traites qui augmentent sans cesse (avec le taux d'emprunt variable) ou l'hypothèque de leur maison... il y a de la résistance qui s'organise...et quelques fois même, triomphe, avec l'aide des autorités !

Michael Moore va lui-même, récupérer l'argent volé aux citoyens devant les banques, avec un petit sac...dérisoire, d'une drôlerie incroyable !

Condamnant le système, le voilà qui ceinture la bourse de NY avec le ruban jaune des scènes du crime, employé par la police...

Le film dénonce cette société ultra libérale, inégalitaire et dangereuse...

Le film est long 2h et c'est tant mieux. je me suis régalée !


2 commentaires:

JMV a dit…

Je vais tâcher d'aller le voir très vite, j'aime tous les films de Michael Moore! Mais, pour une fois, je n'ai pas lu le post jusqu'au bout, je veux avoir la surprise! Gros bisous du jour! JM

Danielle a dit…

Tu as bien raison moi non plus j'aime pas qu'on me raconte l'histoire avant...mais l'histoire du capitalisme est assez connue pourtant...